Eric Cantona : "Benzema et Ben Arfa écartés des Bleus pour des raisons strictement raciales"

Eric Cantona
Eric Cantona

L’ancien international français Eric Cantona a décidé de crever l’abcès, en se confiant au quotidien britannique “The Guardian”, au sujet des pratiques ségrégationnistes, qui continuent à régenter le football français.

C'est un autre pavé dans la mare du football française que vient de lancer l'ancienne star de l'équipe de France. Eric Cantona n'a pas été de main morte avec le racisme sournois qui ronge l'équipe de France. A l’approche donc de l’Euro 2016 il a choisi de taper très fort sur le sélectionneur de l'équipe de France de football, Didier Deschamps, soulignant dans la foulée qu’il n'avait pas retenu Karim Benzema et Ben Arfa pour le prochain rendez-vous footballistique pour des considérations liées éventuellement aux origines des deux joueurs.

"Une chose est sûre, Benzema et Ben Arfa sont deux des meilleurs joueurs français et ne seront pas à l’Euro. Et pour sûr, Benzema et Ben Arfa ont des origines nord-africaines. Donc le débat est ouvert", a-t-il lancé.

"Deschamps, il a un nom très français. Peut-être qu’il est le seul en France à avoir un nom vraiment français. Pire, personne dans sa famille n’est mélangé avec quelqu’un, vous savez comme les Mormons en Amérique", observe Cantona. "C'est une des raisons fondamentales pour lesquelles Benzema (Real Madrid) et Ben Arfa (Nice) ne figurent pas sur la liste des 23 convoqués par Deschamps pour disputer l'Euro 2016 prévu du 10 juin prochain", a insisté l’ancien international de l’équipe de France, qui vit depuis des années au Royaume-Uni, un des pays les plus multiculturel d’’Europe.

"Je ne suis pas surpris qu’il ait utilisé l’affaire baptisée Benzema comme excuse pour le recaler, un choix encouragée a la base par les propos de Manuel Valls, notamment après avoir déclaré qu’il ne devraient pas faire partie du onze français", ajoute-t-il.

Selon Eric Cantona qui s’exprimait dans les colonnes du Guardian, "Ben Arfa est peut-être le meilleur joueur en France, aujourd’hui, mais il est d’origine Nord-Africaine, un aspect sur lequel, je me permets de m’interroger sur toute cette situation", poursuit l’ancien attaquant de Manchester United. Eric Cantona, qui compte 45 sélections en équipe de France, décrit Deschamps, qu’il l’a eu comme co-équipier comme étant "une marionnette".

Il a, travers cette déclaration, brisé l’omerta sur un fait réel dans lequel se rabat toute la société française, pas seulement dans le Football, les critères de sélections des compétences, ne se font pas sur la base du mérite mais sur d’autres considérations, y compris le nom, l’origine, la race et la couleur. Un constat établie sans le moindre détour par Eric Cantona, pour qui il n’y a pas le moindre doute, Benzema et Ben Arfa sont deux des meilleurs joueurs français et ne seront pas à l’Euro 2016, pour la simple et unique raison, leurs origines nord-africaines, point barre.

De Londres, Boudjemaa Selimia

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Et le comportement racistes des algeriens envers les sportifs noirs africains, vous en faites quoi?!

Le racisme algerien envers les amazighs de ce pays, kabyles, chawis.... lorsqu'ils ne "veulent jouer" que comme amazighs et pour l'amazighité et non pas pour la gloire de l'araberie sportive imposée colonialement par son monde dit arabe, ne fait il pas des dégâts dans les stades ?!

Alors didier deschamps n'est pas plus raciste qu un algérien qui injure des noirs africains, un kabyle ou un amazigh qui joue à la gloire de leur amazighité.

avatar
babe dz

Il faut reconnaitre qu’il y a une partie de vérité de cette déclaration et nous l’avons constaté

Même dans nos entreprises, et c’est pour ça que je voudrais tirer ma révérence a l’Angleterre

(mère de la liberté) avec l’exemple de MAHREZ

visualisation: 2 / 4