La Libye augmente sa production pétrolière

La Libye revient en force sur le marché pétrolier.
La Libye revient en force sur le marché pétrolier.

La production de pétrole en Libye a dépassé les 300.000 barils par jour (b/j) depuis la réouverture vendredi d'un terminal pétrolier de l'est du pays et pourrait prochainement atteindre 360.000 b/j, a annoncé mardi l'agence libyenne LANA.

Avec la réouverture du terminal d'Al-Hariga près de Tobrouk (est), la production dépasse aujourd'hui la barre de 300.000 barils par jour, a annoncé un porte-parole de la compagnie nationale pétrolière (NOC) à Tripoli, cité par l'agence.

La NOC, qui n'était pas joignable dans l'immédiat pour confirmer cette information, avait annoncé vendredi sur son site internet que les exportations depuis Al-Hariga avaient repris le même jour avec le départ du pétrolier Seachance, chargé de 660.000 barils de brut. Selon le site spécialisé Marine Traffic, le Seachance, qui bat pavillon maltais, a bien quitté Al-Hariga le 20 mai à destination du port français de Fos-sur-Mer.

La Libye dispose des réserves pétrolières les plus importantes d'Afrique, estimées à 48 milliards de barils. Sa production était estimée à 1,5 mbj en 2011 mais a considérablement chuté en raison du chaos dans lequel le pays est plongé depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi cette année-là.

Le gouvernement d'union nationale (GNA) parrainé par l'ONU a obtenu en avril l'allégeance de la NOC, basée à Tripoli et qui gère le secteur pétrolier et gazier en Libye. Le GNA entend relancer ce secteur clé pour l'économie libyenne après les fortes baisses de production consécutives à l'insécurité qui règne dans le pays depuis 2011.

AFP

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?