Le déficit commercial de l'Algérie s'aggrave encore

Les importations se sont également réduites ces quatre premiers mois de 2016
Les importations se sont également réduites ces quatre premiers mois de 2016

Le déficit commercial de l'Algérie a atteint 7,632 milliards de dollars (mds usd) au cours des quatre premiers mois de l'année 2016, contre un déficit de 5,624 mds usd à la même période de 2015, soit une hausse de 35,7%, a appris dimanche l'APS auprès des Douanes algériennes.

Les exportations ont nettement baissé à 7,545 mds usd durant les quatre premiers mois de 2016 contre 12,243 mds usd sur la même période de 2015, en recul de 38,4%, selon les données du Centre national de l'Informatique et des Statistiques des Douanes (Cnis).

Les importations se sont également réduites mais à un moindre rythme, en s'établissant à 15,177 mds usd contre 17,867 mds usd, en baisse de 15,06%, précise la même source.

Les hydrocarbures continuent à représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger pour une part de 92,8% du volume global des exportations, avec un montant de 7,002 mds usd durant les quatre premiers mois 2016, contre 11,537 mds usd à la même période de 2015 (baisse de 39,31%).

Les exportations hors hydrocarbures, qui ont représenté 7,2% du montant global des exportations, ont diminué à 543 millions usd, en baisse de 23,1% par rapport aux quatre premiers mois de 2015.

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 407 millions usd (contre 558 millions usd), des biens alimentaires avec 96 millions usd (contre 104 millions usd), des produits bruts avec 20 millions usd (contre 33 millions usd), des biens d'équipement industriels avec 15 millions usd (contre 7 millions usd) et des biens de consommation non alimentaires avec 5 millions usd (contre 4 millions usd).

Pour ce qui est des importations, tous les groupes de produits ont connu une baisse durant les quatre premiers mois de 2016.

Les produits alimentaires ont reculé à 2,616 md sud (-22,7%), les biens d'équipement à 5,307 mds usd (-15,76%), les biens destinés à l'outil de production à 4,683 mds usd (-11,91%) et les biens de consommation non alimentaires à 2,571 md sud (-10,32%).

Sur les 15,177 mds usd d'importations enregistrées, un montant de 8,738 mds usd a été payé par cash (57,57% des importations), soit un recul de 17% des règlements par cash par rapport aux quatre premiers mois de 2015.

Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 38% pour un montant de 5,767 mds usd, en baisse de 15,6%, alors que le reste des importations a été réalisé par le recours à d'autres moyens de paiements.

L'Italie et la Chine, premiers partenaires

Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des quatre premiers mois de 2016, sont l'Italie avec 1,688 md usd (22,37% des exportations globales algériennes durant cette période), suivie de l'Espagne avec 962 millions usd (12,75%), de la France avec 907 millions usd (12,02%), du Canada avec 490 millions usd (6,49%) et de la Turquie avec 373 millions usd (4,94%).

Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 2,69 mds usd (17,72% des importations globales algériennes entre janvier et avril), suivie de la France avec 1,788 md usd (11,78%), de l'Italie avec 1,5 md usd (9,89%), de l'Espagne avec 1,14 md usd (7,51%) et de l'Allemagne avec 879 millions usd (5,79%).

APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
zenagui BERRAHO

Maintenant la valeur du baril est au dessus des 50 dollars, la crise s'amenuise de jour en jour...