Saadani est un impayable chameau! Il ne regarde que la bosse des autres

Amar Saadani
Amar Saadani

Que va faire le pouvoir, maintenant que saadani a éventé les vraies raisons de son opposition au rachat d’El khabar, par Issad Rabrab ?

Puisque l’affaire n’est plus commerciale, mais purement politique, contrairement à ce qu’avait affirmé Hamid Grine, le chargé de communication, et d’autres après lui, le pouvoir ne se trouve-t-il pas plombé pour les suites à donner à cette affaire ?

On peut tout dire sur Saadani, sauf mettre ses affirmations en doute, jusqu’à maintenant il a été le meilleur porte-parole du sérail de Zéralda. Preuves à l'appui.

Sa charge n’est pas anodine, elle vient concomitamment avec celle du directeur d’Ennahar, qui porte un double patronyme, sur sa chaîne de télévision, accusant Rabrab et l’ancien patron du DRS, avec beaucoup de courage, et (surtout beaucoup d'apostériori) de tous les maux de l'Algérie.
Saadani, en nounours remonté à bloc, a tout déballé… Rabrab, c'est un «homme de paille» de Toufik Mediene, qui lui-même aurait des visées politiques, en voulant racheter El-Khabar puis El-Watan. un scoop! dans le feuilleton Dallas.

Donc, tout ce raffut autour du rachat d’El-Khabar, masque les inquiétudes du sérail, quant à l’éventualité d’un retour aux affaires du général retraité et son clan.

Egal à lui même, sur un ton péremptoire...Rabrab est sommé de choisir entre les affaires ou la politique, sous peine d'être ruiné, mais notre héraut ne précise pas si le message est valable aussi pour d’autres businessmen…suivez mon regard!

Quand Saadani est gonflé, il devient aussi un p'tit «Rab ezzair», il décide de qui doit faire des affaires, et qui doit faire de la politique dans son pays.

Jusque-là, son laïus tient la route, il défend son bifteck et celui de ses maîtres, c’est logique. Mais là où le bât blesse, c’est qu’il occulte l’arsenal que son clan cumul, en télévisions, en journaux et argent…à travers d’hommes d’affaires aussi puissants que Rabrab, pour ne citer que Haddad.

Décidément, notre Saadani est un impayable chameau! Il ne regarde que la bosse des autres. Ceux qui la voit réellement, son montés dessus, c'est la sienne.

S.Ouidir

Plus d'articles de : Chroniques

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
sarah sadim

Saidani sera t il candidat à son propre suicide?

Ok ancien gardien de naftal à Oued souf juste au début des années 1990, recruté comme Délateur par le DRS de ce meme Toufik et planqué au syndicat UGTA, Saidani a le tournis et le vertige des hauteurs gravis trop trop rapidement pour un non Algérien et tunisien de souche.

Homme de paille de said Bouteflika et d'autres (on veut taire leurs noms pour le moment) mis sous chantage atroce par les hommes du président, ce voleur de l'agriculture avec Said Barkat ex ministre de l'Agriculture et de la santé des "peqnots biskris", et bien saidani "Al Barrah ou le hurleur n'a que sa grosse gueule en réalité comme arme".

C'est vrai on le met dans une berline blindée offerte par said bouteflika ou gaid salah peu importe, mais Toufik en a autre chose, hein gare aux hurleurs tracés collatéralement.

Allons soyons sérieux au milieu de la dérive finale, et oui, il y aura bientôt de graves dérapages et peut être morts d'hommes?

Car l'affrontement mortel entre deux "clans, groupes ou ce que vous voulez" détermine la vie ou la mort pour l'un ou pour l'autre.

Ainsi soit il on cherche Toufik et Touati et le reste de la Kabylie, Rebrab juste un escabeau politique pour détruire les autres, ces autres réagiront et ils ont les moyens, quoi Saidani risque de se casser la gueule pour le scénario le plus optimiste, enfin il creuse sa dernière habitation éternelle avec sa bave et sa gueule de sale larbin... Et c'est exactement ce que pensent les autres.

Une question Hamel, Gaid Salah ou meme Tartag pourront ils protéger Saidani, car ça sera malheureux de faire une victime alors qu'on commence par aimer ces sorties de chameau aigri du coté de Gafsa ou Oued Souf c'est kif kif.

Qui met sous pression, chantage Saidani au sein du clan au pouvoir, enfin ca sera le rhinocéros de Said? QUEL PARC ZOOLOGIQUE MON DIEU,

avatar
albert smail

"On peut tout dire sur Saadani, sauf mettre ses affirmations en doute, ". La chute de Rab Dzair doit logiquement entraîner la chute ou la mort politique de tous ses sous-fifres... de tous ses rats... partout. ou il ont des nids... du sommet de la pyramide à sa base jusque dans les Dechra les plus reculées du pays.

visualisation: 2 / 7