Les bénéficiaires des 50 logements LSP de la promotion Hida-Azzedine (Akbou) interpellent le wali de Bejaia

Ould Salah Zitouni, wali de Bejaia.
Ould Salah Zitouni, wali de Bejaia.

A Monsieur le wali de Bejaia

Nous, les membres de l’association du bon voisinage, bénéficiaires des 50 logements, dans le cadre LSP, avons l’honneur de porter à votre connaissance notre détresse concernant le retard et le laisser aller, dont fait l’objet la promotion Hidja-Azzedine.

En effet, Monsieur le wali, en 2007, nous avons souscris un engagement avec le promoteur, pour la réalisation des 50 logements LSP, par décision de validation ° :21/DLEP/2007, la majorité des souscripteurs avaient effectués des versements directement dans le compte BADR du promoteur, après avoir fourni un dossier complet, dans lequel ils avaient joint un certificat négatif, et que le promoteur avait déposé au niveau de la CNL de Bejaia, en contrepartie, il nous avaient remis des bons de versement et des engagements liant les deux parties.

En 2016, le projet est toujours en souffrance, pour cela, nous nous sommes contestés contre cette lenteur et le laisser aller de 10 années pour dénoncer le promoteur, entant que premier responsable de cette traine d’une part le laxisme de l’administration qui est restée impuissante devant l’entêtement de ce dernier. Nous vous informons, Monsieur, que le collectif ainsi que le Directeur de la DLEP étaient étonnés de la facilité avec laquelle il avait procédé au retrait des dossiers des souscripteurs au niveau de la CNL, une attitude qui n’augure que de mauvaises intentions qui consiste à acculer les acquéreurs au désespoir, par suite au désistement, comme c’est les cas de plusieurs d’entre nous, pour les remplacer par son entourage immédiat, ne figurant pas sur la liste validée.

De nos jours, nous sommes indignés devant notre désarroi, et notre souci lié à ce chantier interminable puisque dix ans après, nous sommes devenus des pères de familles et beaucoup d’entre nous se voient dans l’obligation d’aller d’une maison louée à l’autre.

Nous avons initié plusieurs actions de contestation en direction de la DLEP et de la CNL de Bejaia leurs demandant d’intervenir pour une meilleure prise en charge de la doléance. Le Directeur de la DLEP, que nous remercions au passage, pour sa disponibilité, avait adressé 7 mises en demeure au promoteur l’obligeant à accélérer les travaux pour livrer les logements dans les meilleurs délais, notamment de procéder à la régularisation administrative de ces derniers en déposant les dossiers au niveau de la CNL. Il a également porté à la connaissance de la hiérarchie concernée en l’occurrence M. le Ministre et Mr le wali les agissements inadmissibles du promoteur.

Nous tenons à vous rappeler, Monsieur, que nous avons adressé à votre haute bienveillance plusieurs courriers ; en date du 11 juin 2015, du 28 juin 2015 et du 01er février 2016, dans lesquels, nous avons attiré votre intension sur notre dolence. Par contre en date du 1 septembre nous vous avons, également remis une enveloppe, en mains propres, contenant les documents relatifs à notre requête.

Monsieur le wali, vous êtes un homme intègre et responsable, vous plaidez pour le dialogue, en ouvrant les portes de la wilaya pour tous les citoyens lésés, dans leurs droits, et puisqu’à ce jour, aucune mesure visant la satisfaction de la revendication plus que légitimes des acquéreurs, n’a été préconisée par les pouvoirs publics concernés, nous avons estimé juste, d’interpeller votre conscience, par le biais de la presse, afin de porter à votre connaissance notre souci majeur et de vous demander de bien vouloir intervenir, dans les meilleurs délais, pour mettre fin à notre détresse et de nous remettre dans nos droits, en ordonnant la restitution de nos dossiers à la CNL et que celle-ci accepte de les prendre dans les mêmes conditions qu’auparavant, l’établissement des actes de vente sur plan et enfin fixer un délais proche de réalisation définitive que le promoteur doit respecter, pour nous permettre de rentrer en jouissance de nos biens dans les meilleurs délais.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?