Conférence-débat sur Hocine Aït Ahmed vendredi soir à Paris

Conférence-débat sur Hocine Aït Ahmed vendredi soir à Paris

À l'initiative de l'Union des Etudiants Algériens de France, une conférence-débat sera organisée, en hommage, à Si Hocine Ait Ahmed, l’un des plus grands révolutionnaires qui ont le plus marqué l’histoire de notre pays, un visionnaire et l’un des tous premiers à avoir combattu, le système féodo-vassalique, de l’oligarchie d’Alger qui a réduit notre pays à un simple pourvoyeur de matières premières pour les pays forts et riches.

L'évènement porte sur un thème : "Hocine Ait Ahmed l’irréductible opposant algérien : une vie, un parcours, une voie". Qui aura lieu le 20 mai 2016 à l’université Pierre et Marie Curie à 18h00.

Cette conférence-débat sera animée par :

* José Garçon : Journaliste.

* François Gèze : Editeur (La découverte)

* Boualam Hamadache : Secrétaire général du syndicat Sud 93 CD.

* Ghazi Hidoussi : Ancien ministre du gouvernement Mouloud Hamrouche.

* Annie Mécili : veuve de défunt Ali Mécili.

Adresse : 5 Place Jussieu, 75005 Paris.

Metro : lignes 7 et 10.

station : Jussieu

Bus : 67,89.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Kichi Duoduma

@saber68 : Un homme te ligote, t'enfonce un entonnoir dans le gosier et y déverse du poison raticide plein tes tripes. Pendant que tu crèves, cet homme te donne de l'aspirine pour alléger ta douleur et ralentit un peu le débit. Vas-tu donc le remercier pour t'avoir donné de l'aspirine ? Cette “glorieuse” armée a empoisonné l'Algérie depuis même avant 1962. C'est sous ses pleins pouvoirs que l'islamisme a été introduit et encouragé en Algérie, et elle n'a jamais arrêté de l'encourager jusqu'à présent. Si elle a fini par le combattre, c'est à contrecœur et pour défendre ses intérêts à elle, pas ceux du peuple algérien dont elle n'a rien à foutre. Elle a seulement fini par réagir dans un sursaut d'instinct vital. Qui a signé la paix et la rendition de l'état avec Mezreg alors qu'il était foutu ? Qui a pardonné aux monstres islamistes et les a installés et les maintient dans le commerce et le système d'éducation ? C'est peut-être toi et moi ? L'armée est responsable du problème. Sans elle, l'islamisme n'aurait jamais existé chez nous. Sans elle, l'islam même, pas seulement l'islamisme, aurait probablement disparu en Algérie. Il était déjà moribond dans les années 70.

avatar
s@ber68 .

Je trouve dommage la participation à cette conférence de deux journalistes José Garçon et François Gèze qui ont activé fortement au sein du lobby " Qui tue qui? " pour discréditer l'armée algérienne durant la décennie noire dans son combat contre les tangos barbus.