Le Sahara Blend algérien se vendait à 42,33 dollars en avril

Le Sahara Blend algérien se vendait à 42,33 dollars en avril

Le prix moyen du Sahara Blend, brut de référence algérien, a enregistré en avril dernier une hausse pour le troisième mois consécutif en établissant à 42,33 dollars le baril, selon le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

La moyenne des prix du Sahara Blend est passée de 39,41 dollars le baril en mars à 42,33 dollars le baril en avril, soit une hausse de 2,92 dollars, révèlent les données publiées dans ce rapport. Cette hausse du cours du brut algérien intervient dans un contexte de rebond général sur le marché pétrolier, estimé à 40% par rapport au début de l'année 2016.

Pour l'OPEP, ce rebond s'explique par plusieurs facteurs, à savoir les prévisions de baisse des stocks américains, la dépréciation du dollar, la perturbation des approvisionnements, la baisse prévue du volume de production des pays non membres de l'OPEP.

Le rapport met en avant l'impact positif enregistré en ce début de mois, de la proposition russo-saoudienne de maintenir les prix à leur niveau de janvier, bien que les grands producteurs ne soient pas parvenus à un accord lors de la réunion de Doha le 17 avril.

Cependant, l'organisation maintien ses prévisions de surabondance de l'offre et une hausse importante de la production.

Par ailleurs, l'OPEP indique que la production algérienne pour le mois d'avril a atteint, selon les données officielles de l'Algérie, 1,141 millions de barils par jour (mb/j) contre 1,137 millions de barils par jour (mb/j) en mars dernier, soit une légère hausse de prés de quatre mille de barils par jour.

L'Algérie a été, pour le même mois (avril), le troisième plus grand fournisseur des Etats-Unis après la Russie et le Canada, avec un volume représentant 7% des importations pétrolières américaines, précise le même rapport, qui révèle que le volume du Brut algérien exporté vers la première économie mondiale a atteint les onze mille barils par jour.

Globalement, la production de l'OPEP a augmenté en avril de près de 188.000 barils par jour, l'Organisation a injecté sur le marché 32,440 millions de barils par jour (mb/j) contre 32,251 millions de barils par jour (mb/j) en mars dernier, selon des sources secondaires (commerciales).

Ces données interviennent dans un contexte marqué par l'augmentation du Brut de l'Iran, qui oeuvre à récupérer graduellement son quota, en dépit des efforts d'autres pays comme le Venezuela et le Koweït pour parvenir à une baisse de la production et un redressement des cours.

Le prix moyen du panier de l'OPEP a enregistré en avril une hausse de 3,21 dollars américains (USD) par rapport au mois de mars, ce qui a donné un prix du baril de 37,86 USD.

APS

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?