Issad Rebrab, un caillou dans la chaussure… des rentiers

Issad Rebrab dérange les tenants de la rente pétrolière et les affairistes.
Issad Rebrab dérange les tenants de la rente pétrolière et les affairistes.

Peut-être qu’en vérité, le crime de cet homme, c’est de faire ce qu’ils ne peuvent pas faire.Travailler, entreprendre, produire, créer des emplois, en somme il jette la honte sur les morpions de la rente.

Pourquoi tant d’acharnement sur cet homme? Qu’a-t-il fait au juste? Que nous cache-t-on?
A-t-il volé, arnaqué, abusé, trahi, trafiqué?...ou… parce que mal fagoté pour jouer dans leur cour des suffisants.
Si c’est un brigand pourquoi alors n’est-il pas en prison ? Exilé ? ou reclus dans une zaouïa pour expier ses fautes ?

Cet homme, d’apparence modeste, fait tâche sur leurs blouses blanches de commis, alors que la sienne est grise, celle des ouvriers, des instituteurs d’antan. La blouse qui sentait la crée et les tables de multiplication.

La blouse grise de l’effort et de la rectitude que nous avons échangée, avec celle de la facilité, et de l’huile noire des pétrodollars.
C’est sûr qu’il tranche, à côté de leur suffisance qui cache, avec peine la médiocrité et l’ignorance.
Son crime serait-ce de faire des affaires? De s’enrichir ? D’être qualifié, par les médias, comme l’un des hommes les plus riches ou les plus influents d’Afrique ?
Ils ne voient en lui qu’un nouveau riche sans "CLAN" ni filiation.

Alors chiche ! Qu’ils se lâchent et lâchent leurs sièges, pour le copier. Mais rêves trop laborieux pour le renard, qui trouve le "raisin amère"car trop haut.

Du temps de Boum et du socialisme "spécifique" ils auraient pu le pendre haut et court, pour seulement le simple qualificatif de "bourgeoisie compradore" terme bidon, à l’époque pour désigner les "criminels" qui s’adonnaient au commerce avec l’étranger, slalomant sur les fameux "visas d’importation", fonds de commerce des potentats fonctionnaires de la rente.

Il faut dire qu’à l’époque, tu dis bonjour, un coopérant étranger, dans la rue tu vas à la S.M.
C’était le bon temps où leur Etat providence s’occupait de nous, de tout, de notre présent (de l’époque) de notre passé historique, et notre futur cela va de soi.
Mais depuis que nous sommes dans le futur, et que notre vénéré FLN a tourné sa veste pour vanter les bienfaits du capitalisme et de l’économie de marché, ils nous inventent un nouveau concept, que ses zélotes assument et défendent, sans honte ni courage, mais avec beaucoup de derbouka.
Et en prime nous avons droit au même discours hypocrite depuis 62 "qui n’est pas avec nous, est contre le peuple".

Après le "socialisme spécifique" renié sans vergogne, voici leur nouveau "capitalisme spécifique" celui des voyous et des bandits sans honneur, à la Ali Haddad et Baha Eddine Tliba… et Khellil, en guise de bras d’honneur !

Même la maffia politico-financière russe nous envie notre nationalité D.Z.
Peut-être qu’en vérité, le crime de cet homme, c’est de faire ce qu’ils ne peuvent pas faire. Travailler, entreprendre, produire, créer des emplois, en somme il jette la honte sur les morpions de la rente.

Une petite souris cachée dans un attaché case ministériel, aurait pu nous raconter ce dialogue, pas si surréaliste que ça.
Ca se passe au conseil des ministres à Zéralda ou ailleurs, mais ça se passe derrière un rideau noir :
- C’est insupportable ! C’est quoi ce "gugusse" un p’tit comptable venu de nulle part, qui va donner de «nous» une image négative, nous qui sommes l’état.
- Je vous le répète, ce n’est pas possible ! Sa réussite n’est pas nette, peut-être même qu’il travaille avec des pays qui veulent nous déstabiliser
-Le frère boulhef a raison comment fait-il pour monter un empire industriel en si peu de temps ? Moi je dis que c’est louche!
- Il réussit, là où on a de la peine, c’est un malin, il doit trafiquer sûrement? Il faut trouver le moyen de le coincer sinon il y va de notre crédibilité à tous.
- C’est plus dur maintenant qu’il nous a échappé, il a pris de l’ampleur, il est connu mondialement, il faut faire les choses avec tact et professionnalisme
- Nous pouvons l’accuser de sorcellerie et le tour est joué. Le peuple marchera avec nous.
- C’n’est pas possible ! Il ne fréquente aucune zaouïa.
- Du côté du fisc, ya-t-il quelque chose à exploiter ?
- Malheureusement rien, on le suis au microscope, je vous le dit, il est malin ! Le bougre.
- Et du côté square port Saïd, ne va-t-il pas glaner là-bas des devises ? On pourrait le coincer pour change illégal.
- Penses-tu ! Nous avons nos indics, rien à se mettre sous la dent, je vous le dis il est diabolique, vous avez vu ses p’tits yeux moqueurs, je suis sûr qu’ils nous narguent.
- Au plan juridique, en regardant à la loupe, on doit bien trouver quelque chose ? Des trucs cachés, des vices de forme ou autres choses. Voir s’il n’a pas trafiqué pour obtenir un prêt ANSEJ ?
- Rien sur ses montages sont solides, il a de bons juristes, le malin ! Pas comme les nôtres, qui nous ont fait foirer presque toutes nos opérations d’arbitrage.
- Si Kaddour a raison, nos actions contre Orascom, SNC Lavalin, Vivendi, les Espagnols, et tous les autres, nous ont coûté des milliards en pénalités, nos juristes sont nuls ! Il faut réagir
- Oui, Si batata-chips a raison, virons tous nos juristes
- Non, je n’ai pas dis ça ! Je suggère de neutraliser le petit malin
- Tu as déjà essayé toi, où sont les résultats ?
- D’accord, mais cette fois nous allons charger Si Gédoui, notre chroniqueur à la petite semaine qui a bien mérité son grade pour être parmi nous... Lui il sait faire.
- Moi je suggère une autre autre solution.....bzzzzzz

Fin de l’enregistrement. La souris a épuisé ses piles. Et notre cerveau ses repères.

S. O.

Plus d'articles de : Chroniques

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
mhand said

qui va doucement, arrive surement. mr. rabrab, en est de ceux -la en algerie. khalifa qui a ete trop vite en besogne, même s il a fait manger une bonne partie de ces " gourous " gouvernants voleurs, suceurs de sang, et leurs proches, il a fallu qu il change un petit peu sa façon de les entretenir, eux et leur "smalla", ils ce sont retournes contre lui, et en clin d œil, ils lui ont détruis son empire. j espere, qu ils ne pourront jamais lui trouver de faille, ni de point faible a ce grand homme qu est Mr. rabrab. que dieu le préserve de ces morpions, hassadines.

avatar
eclectique man

en Algérie depuis la nuit des temps les guêpes sont les maitres absolues qui contrôlent toutes les décisions politiques;économiques et sociales!!!de toutes les autres espèces d'insectes ils ont un œil permanent sur les créatrices;les bosseuses;les pourvoyeuses de richesses;ainsi souvent les guêpes maudites lancent des razzias pour vandaliser les ruches;s'accaparer le miel et tuer les abeilles.... c'est l'anecdote de l’Algérie.

avatar

Oh, cela n'est pas spécifique à notre pays, ça existe partout sur la planète, sauf que chez nous sommes un peuple de brebis et de chevrettes qui amine en levant les mains et scrutant le ciel attendons une fioul d'un oiseau qui passe pour qu'elle nous tombe dessus.

visualisation: 2 / 5