La saga du mensonge bédouin

La saga du mensonge bédouin

En trois actes…pour l’instant, car le spectacle n’est pas fini.

La saga du mensonge commence par des mises en scène, et des effets d’annonces médiatiques.

En moins de deux mois, trois annonces concomitantes, faites par le royaume de l’Arabie Saoudite, qu’il faut prendre au sérieux, ou reléguer au simple registre de la "takia" font le buzz.

Pourquoi tant d’agitations ?
- PREMIERE annonce : Elle nous vient d’un obscur haut fonctionnaire à l’information, pour avertir le Monde, dans son "entièreté", et le Monde musulman, dans sa "spécificité", que son cher royaume possède désormais la bombe atomique. Médusée, la planète entière s’interroge.

Fait-il allusion aux milliards de pétrodollars investis, de par le monde développé, dans des hôtels de luxe ou autres babioles qui rapportent des royalties "non hallal" et qu’ils pourraient retirer, si on leur cherche des poux sous le keffieh ? Non, il parle bien de l’arme atomique. Et cerise sur le gâteau, dixit toujours le même fonctionnaire, pourquoi croyez-vous que son Arabie fait tout cela ? Pour se défendre ? Défendre son territoire ? Que nenni! Car "nous sommes suffisamment armés en ce qui nous concerne" dit-il pour rajouter… "Pour défendre la nation arabe et l’Islam". Rien que ça !

Mais à quoi rime cette sortie médiatique, sous le soleil presque bleu d’Allah ?

- DEUXIEME annonce : A la veille de l’autorisation ou non, par le président Obama, de divulguer les "fameuses 28 pages manquantes", du rapport de la commission d’enquête sur les évènements du 11 septembre 2001, qui risque de d’éclabousser certains dignitaires.
Le Royaume Wahhabite, réagit officiellement et menace de retirer l’ensemble de ces avoirs aux States, à savoir la bagatelle de 750 milliards de dollars (une bombe atomique lancée en direction de Wall -Street).
Pourquoi une mesure aussi radicale que suicidaire ? On connaissait le régime Wahhabite caméléon, mais scorpion ascendant schizophrène, on découvre.

- TROISIEME annonce : La dernière en date, elle nous vient cette fois d’un petit jeunot de 27 ans, Le prince saoudien Mohamed Ben Salman qui annonce, ni plus ni moins qu’un super plan Marshall de 2000 milliards de dollars pour le petit royaume, est sous le boisseau. Le scoop du siècle !
Le royaume Bédouin ayant pris conscience que ses gesticulations, sont peut-être ridicules, il change de stratégie. Du bâton il passe à la carotte.
En fin connaisseur de l’avidité des occidentaux pour ses pétrodollars, le royaume lance cette promesse d’investissement de 2000 milliards… De dollars, pas de centimes de rials. De quoi faire saliver toutes les langues de l’univers.
A ce tarif-là, on pardonne toutes les fautes et tous les vices. L’Amérique d’Obama en premier.
Au diable les «28 pages du rapport», au diable toutes les victimes du 11 septembre de l’Irak et de l’Afghanistan, et tous les collatéraux.
Au-delà de cet épisode avec les Etats-Unis, des jours sombres guettent cette monarchie impliquée dans des politiques et conflits meurtriers au Moyen-Orient.

Dans cette région à multiples facettes, aussi compliquée qu’imprévisible, les retours de bâtons ne sont pas à exclure.
Privée de ces soutiens occidentaux, la monarchie risquerait certainement de disparaître. Ces effets d’annonces, qui vont du bombage de torse à l’étalement des bijoux de famille, ne sont finalement que les signes d’un désarroi d’un monde finissant pour les imposteurs.
La promesse d’un tel pactole inespéré, pour les "infidèles"n’est que le prix à payer pour la survie du régime.

Qui peut croire, un seul instant, que ces bédouins vont investir pour produire et fabriquer des avions, des ordinateurs, des logiciels, des satellites, des robots, même des bicyclettes ? Ce n’est point dans leurs gènes.
Leur logiciel mental n’est programmé que pour le commerce, la rente, et la ruse.
Toutes ces annonces théâtrales, qui font le buzz en ce moment, ne sont qu’un non-événement.
Il est inutile que les experts et les médias s’y excitent.
Elles resteront cependant inscrites dans les annales de la "takia" à la bédouine, comme un chiwawa qui gonfle ses poils pour faire peur à un doberman.

N.B. Qu’ils méditent plutôt sur ces versets :
"Les nomades (Bédouins) sont les plus forts en mécréance et en hypocrisie, et les plus enclins à ne pas savoir les bornes que Dieu a fait descendre sur son envoyé. Dieu sait, il est le sage." Coran 9 : 97
«Parmi les nomades (Bédouins), il en est des hypocrites, tout comme une partie des gens de Médine. Ils sont rebelles dans l’hypocrisie. Tu ne les connais pas, mais nous les connaissons.
Nous les châtierons deux fois, puis ils seront ramenés vers un très grand châtiment.
Coran 9 :101
Sans commentaires.

S.O.

Plus d'articles de : Chroniques

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Kichi Duoduma

Il faut faire attention aux mots qu’on utilise. « S. O. » lance le mot “bédouin” comme si c’était une insulte. Une telle attitude ne peut salir que son auteur. Le bédouin n’a rien à se reprocher en tant qu’être humain. C’est une personne comme les autres, rien de plus et rien de moins. Il y a de bons bédouins comme il y en a de mauvais. Un bon bédouin n’est en rien moins bon qu’un bon kabyle, algérois ou tlemcénien, et un mauvais kabyle, algérois ou tlemcénien n’est pas moins mauvais qu’un mauvais bédouin. Un bédouin est tout simplement un homme à 100%, c’est tout. Ce sont ses qualités et ses défauts qui le rendent bon ou mauvais.

Il faut trouver d’autres termes pour exprimer son mépris et sa frustration envers les mauvais saoudiens au pouvoir.

De plus, S. O. invoque le Coran pour appuyer son point de vue. N’y a-t-il pas contradiction quelque part ? Mohamed lui-même (s’il a réellement existé, ce qui n’est pas sûr,) n’était-il pas bédouin ?

avatar
sarah sadim

Franchement S O auteur de cet article, c'est quoi cette histoire politico-stratégico-religieuse que vous nous racontez et les mensonges bédouins?

Mais quoi vous prenez les "canards sauvages " pour les enfants du bon dieu wa astaghfir Allah, c'est quoi cette idiotie analytique puisqu'Obama est déjà parti cher S O et les Saoudiens milliardaires s'en contrefichent royalement du premier président "nègre" des USA....

Ils ont déjà suffisemment dopés tous les successeurs et ils ont les moyens croyez le ces fils du Nadjd et de Ben Saoud d'ou s'élèvera la corne de Satan (Le prophète dans un Hadith Authentique), cela est connu.

Mais l'opportunité conjecturelle et conjoncturale de votre analyse semble coincider exactement avec les vaines tentatives de Bouteflika et de sa diplomatie de croiser ne serait ce que le regard avec ces pétromonarchies arabes alliés fidèles du Maroc et ennemi des autres Alaouites Syriens?

Et si on parlait des "Gros mensonges des paysans de la Mouradia" ca sera faire oeuvre utile pour le pays et peut etre une bonne action de vérité pour l’Agrément du Divin.

Le chameau ne lorgne que la bosse des autres et la sienne alors.

Nul cet article, faites mieux en ciblant soit le politique soit le ridicule, désoler.