Tamazgha ou Califat : la voie de la révolution rifain

Abdelkrim Khattabi, héros de la résistance rifaine.
Abdelkrim Khattabi, héros de la résistance rifaine.

La deuxième conférence (De la République du Rif à la refondation de Tamazgha)* donnée au Canada par l’écrivain Aumer U Lamara le 17 avril dernier nous a replongés dans l’un des épisodes déterminants de l’histoire de l’Afrique du Nord et du mouvement de décolonisation dans le monde. C’était aussi un moment de réflexion pour l’avenir de notre sous-continent.

Le conférencier a méthodiquement reconstitué, en tamazight, le mouvement de révolte des Rifains contre les colonisateurs espagnols qui occupaient une partie de leur territoire, la formation d’une armée de libération rifaine sous le commandement de Muhend Abdelkrim El Khettabi, puis la proclamation de la République indépendante du Rif en 1923. A rappeler pour le lecteur que la plus grande partie du Maroc était alors une colonie (dit protectorat) française depuis 1912. La guerre du Rif a servi d’exemple pour le monde (Ho chi Minh, Mao Tse dong, Fidel Castro, Che Guevara,…) et pour les combattants de l’ALN.

Il est utile de citer ici quelques informations révélées par le conférencier ** :

1. L’armée rifaine avait engagé en 1925 un mouvement pour la libération de tout le Maroc, ce qui a poussé la France coloniale à réagir et se liguer avec les espagnols pour détruire la République du Rif en 1926. Il a fallu plus de 500 000 soldats français sous le commandement du maréchal Pétain et 250000 espagnols pour battre les Rifains.

2. Le sultan Moulay Yousef (père de Mohammed V) était du coté des français et avait mobilisé les mosquées et les zaouïas pour combattre les rifains. Il avait levé des harkas pour combattre les libérateurs rifains ! Ainsi l’arabo-islamisme avait pris le parti de la trahison et de la collaboration.

3. Après l’exil sur l’ile de la Réunion dès 1926, Muhend Abdelkrim s’était installé au Caire dès 1947. Il n’avait pas cessé le combat. Il avait fondé le mouvement pour la libération de l’Afrique du Nord et fédéré les militants du Maroc, d’Algérie et de Tunisie pour constituer un front uni pour la libération de Tamazgha, une armée de libération unique et un commandement unifié. Pour Abdelkrim, la libération ne pouvait se faire que par la lutte armée des paysans d’Afrique du Nord et non par les bourgeoisies citadines de Fès, Rabat, Alger et Tunis.

Dans une deuxième partie (la voie de Tamazgha - Asalu n Tamazgha), le conférencier a développé tout le bénéfice à tirer de cette révolution rifaine qui avait, avant l’heure, impulsé le mouvement mondial de décolonisation et celui de la réunification de Tamazgha. Très loin de la supercherie du ‘’Grand Maghreb Arabe’’, la stratégie de Abdelkrim avait défini la voie d’une libération réelle du peuple Amazigh.

Dans cette période d’inquiétude face aux multiples dangers (gouvernements et monarque arabo-islamiques corrompus, islamismes et terrorisme d’AQMI et de Daech, soulèvements de tribus pour créer un califat au sein de Tamazgha, …), la stratégie de Muhend Abdelkrim est bien là pour nous guider dans la voie de la construction d’une Tamazgha unitaire, solidaire et fidèle à son identité réelle, affranchie de la tutelle des émirats et sultanats orientaux.

Correspondance particulière pour Le Matin

* Aumer U Lamara a animé 3 conférences au Canada (Ottawa et Montréal) :

(1) La littérature amazigh, quelles perspectives (Tasekla tamazight, anwa i d abrid),

(2) De la République du Rif à la refondation de Tamazgha (Si Tagduda n Arif ar Tamazgha),

(3) L’arabo-islamisme de l’imposture (Taarabt-tinneslemt n usekkak). Essai (tamsirt) en tamazight, à paraitre en mai-juin 2016 aux éditions Achab, Tizi Ouzou.

** voir son livre "Muhend Abdelkrim – Di Dewla n Ripublik", édition L’Harmattan, Paris. (Ouvrage historique écrit en tamazight).

Téléchargement gratuit du livre d’A. U Lamara, disponible sur les sites : Agraw.com, amazighnews.net, kabyle.com, et ayamun.com, rubrique Téléchargement (cyber-revue de littérature berbère). Une mine de documents accessibles et téléchargeables gratuitement.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
mhand said

ce serai une belle perspective, a encourager.