Les vessies de Manuel Valls en solde à Alger !

Contrairement aux annonces rien de bien exceptionnel dans le dernier voyage de Valls à Alger.
Contrairement aux annonces rien de bien exceptionnel dans le dernier voyage de Valls à Alger.

"Lorsque Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ceux qui y vivent dans l'aisance de se livrer à leurs iniquités. La parole prononcée contre cette cité se réalise et Nous la détruisons entièrement". Ce verset s’applique au gouvernement Sellal et au clan des Amars et Bouchouareb.

Par Omar Chaalal

Industrialisons-nous par la voie de la France

Les ministres de l’Industrie de l’Algérie et de la France aiment la musique. Emmanuel Macron à 39 ans et Bouchouareb a 64 ans. 25 ans de décalage dans le temps. Macron est diplômé de Sciences Po Paris et financier. Bouchouareb est dentiste. Macron aime la musique et son instrument préféré est le piano. Elève brillant, a 16 ans, il se passionne pour la musique et décroche le troisième Prix de piano du Conservatoire d'Amiens ; Bouchouareb aime la musique comme Macron. Son instrument préféré est la guitare électrique. Bouchouareb faisait partie d’un groupe de rock en tant que bassiste en France. Le piano à son univers, le calme et la patience. La guitare électrique a un environnement un peu spécial : le bruit, l’agitation et les stupéfiants.

La différence entre ces deux hommes politiques ne peut pas se cacher pas par un tamis. Macron est un réformateur. Il a un projet de société dans sa petite tête. Le nouveau mouvement politique créé par Macron, souhaite "construire quelque chose d’autre", "essayer d’avancer" pour faire face aux "blocages de la société". Il pense que la France est en train de s'asphyxier dans ses habitudes, ses rentes, des corporatismes et finalement un conservatisme de droite comme de gauche qui ne mène nulle part. Il milite pour un changement.

Bouchouareb n’a pas de projet de société. Il sait arracher les dents. Nos canines sont placées à un endroit stratégique de la bouche, au tournant de l’arcade, séparant les dents antérieures des dents postérieures. Elles sont imposantes avec une très longue racine qui peut même arriver en bas de l’œil pour les canines du haut. Bouchouareb un a projet de destructeur. Il veut arracher les canines du pays. Symboliquement, les canines séparent l’extérieur de l’intérieur. Elles sont les gardiennes de notre territoire. On “montre les crocs” pour nous défendre et montrer notre volonté, notre force ! Hélas ! Bouchouareb pense purée et chips. La thèse de Bouchouareb stipule que peuple n’a pas besoin de canines pour avaler son produit.

Une bataille économique ne se gagne pas en étant prêts à offrir au premier venant ce qu’on procède de plus cher, les canines, mais en étant prêts à se battre pour les conserver et bien les maintenir pour s’imposer dans un monde cruel et non miséricorde.

Le niveau de détresse a atteint sa limite et la bataille est presque perdue. Nos responsables n’ont pas encore compris les règles de combat dans le champ politique et continuent à nous mentir. Ils nous vont prendre des vessies pour des lanternes.

Le peuple en a gros sur la patate: La France propose à nos responsables des vessies pour des lanternes. La légende raconte qu’autrefois en France les vessies de porc ou de bœuf étaient séchées pour servir de récipients. Grâce à la finesse de leur paroi qui laissait passer la lumière d’une bougie. Le génie français de l’époque les a transformées en lanternes. Chez les belges l’expression "vendre vessie pour lanterne", le mot lanterne signifierait des "absurdités", des "balivernes". La vessie ferait alors référence à l’air ou au vent. Selon le sens de ces mots, cela voudrait donc dire "vendre du vent".

Rachid Nekkaz pense que le président Bouteflika n’existe plus politiquement et l’Algérie est toujours colonisée sur le plan économique. L’Algérie ne fabrique même pas de tasses pour boire du café. Tout est importé, absolument tout. C’est une calamité. Il continue, si vous enlevez le gaz et le pétrole à l’Algérie, l’Algérie n’existe plus, ça va être la famine, le pays se transformera en une Somalie.

Éduquons-nous par la voie de la France.

Les ministres de l’éducation de l’Algérie et de la France sont femmes. Najat Vallaud-Belkacem à 39. Najat Vallaud-Belkacem et Nouria Benghabrit-Remaoun sont toutes les deux nées au Maroc. Nouria Benghabrit Remaoun était chef du département de Sociologie à la l’université d’Oran quand Najat Vallaud-Belkacem est venue au monde. Nouria Benghabrit-Remaoun a 64 ans. 25 ans de décalage dans le temps entre elle et Najat Vallaud-Belkacem. Najat Vallaud-Belkacem est ministre de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la France. Elle égale les deux ministres algériens, Nouria et Tahar. Najat Vallaud-Belkacem est diplômée de Sciences Po Paris et financier. Nouria Benghabrit-Remaoun est sociologue. Les deux ministres aiment la musique. Si son rêve de devenir chanteuse est aujourd’hui derrière elle, Najat Vallaud-Belkacem a néanmoins gardé un goût très prononcé pour la musique. Elle avoue aimer les chansons de Goldman et de la chanteuse Rihanna, dont elle condamne tout de même les clips. Dans la même gamme musicale, Nouria Benghabrit-Remaoun a apporté un plus à l’école algérienne. Pour Benghabrit, la danse du way way est une créativité. Elle permet d’éliminer la violence à l’Ecole et "stimuler l’imagination". Elle a osé dire à cheikh Ghaffour de se convertir au way way moderne.

Le langage des fleurs est bien complexe et dépend des caractéristiques spécifiques de chaque fleur. Cette ambigüité n’a pas empêchée une femme comme Edite Piaffe de chanter la vie en rose. En éducation, la France nous propose un coquelicot de Paris contre une orchidée d’Alger. L’orchidée est une fleur qui a des particularités très extraordinaires. Elle garantit une relation étroite avec les émotions liées à l’amour et les enchantements attachés à la sensualité. Il est clair que les maitres français ont compris que les nos responsables sont émotionnels. Ils raisonnent par le cœur.

Nouria Benghabrit a toujours nié le rôle des Français dans sa réforme de l’éducation. Elle a toujours affirmée que son projet de réforme était 100% algérien. Najat Vallaud-Belkacem a révélé que son ministère intervenait dans la formation des instituteurs algériens et surtout dans le contenu des matières pédagogiques. Ce langage de négation ne peut pas convaincre les enseignants contractuels au camp de Boudouaou de cesser leur grève. Je suis un enseignant et je dis qu’ils ont raison de protester. Le peuple doit demander à Nouria Benghabrit de passer un examen pour démontrer ses compétences entant que ministre. Il peut lui demander: quels critères lui ont permis de devenir ministre ?

La nécessite d’une troisième voie pour éviter l’impasse

Abdelmalek Sellal ne voit pas loin et son gouvernement ne va pas loin. Sa voie n’est pas connue et sa voix n’est pas entendue. Sellal est Premier ministre de la zaouïa Lido. Sellal n’est pas Wim Kok. Wim Kok, était Premier ministre des Pays-Bas. Wim Kok menait une politique dite de troisième voie avec son gouvernement de coalition violette. Investigateur du "modèle du polder", Kok réussit à ramener dans son pays la croissance économique. La mise en pratique de sa politique à favoriser le développement technologique, le capital humain et la croissance économique et a mis en place les dispositifs de redistribution qui perturbent le moins possible le fonctionnement économique.

En conclusion, les têtes de nos stratèges sont grosses et volumineuses et ne servent à rien, disait cheikh Abderrahmane Elmjdoub dans une morale "Voyage tu connaîtras les gens et le noble tu lui dois obéissance. Le ventru et la grosse tête pour un demi-sous vend le". Le peuple ne demande pas la charité. Il demande le respect et n'achètera pas les vessies de Valls en solde à Alger. Il attend seulement de ses responsables qu'ils se comportent en hommes de parole et qu'ils tiennent leurs promesses. Je ne sais pas ce que sont devenus les Algériens. Ils acceptent le ridicule. Une zaouïa Lido a innocenté Chakib Khalil. Au-delà de la façade de ce Lido se dessine un Au-delà sans rimes ni raisons. La France a obtenu par le vent ce qu’elle n’a pas pu arracher par les armes durant notre révolution. Les braves ont libéré ce pays par les armes. Les traîtres l’ont vendu pour une poignée de dollars ou une déplorable résidence en France.

O. C.

Omar Chaalal est Professeur

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
sarah sadim

pas d'inquiétudes Professeur Haddad et Sidi Said deux éminents patron des patrons et des travailleurs du clan répondent à Valls et puis vont faire la seconde guerre de libération prévue par la citadelle de Zeralda et ses KDS indignes.

Ouyahia lui aussi a mis son barda, lui qui n'a jamais fait son service militaire pour attaquer la France et ses relais intérieurs, quoi un mic mac de mauvais gout,

Au moment ou notre illustre président ne peut ouvrir la bouche face à paris et vous devinez pourquoi... Le département Américain vient de tirer sa première Salve dans un communiqué truculent pour le pouvoir d'Alger, permettez moi ce passage:

" Le document, qui couvre l’année 2015, indique que «les trois plus importants problèmes persistants des droits de l’homme sont dus aux restrictions à la liberté de réunion et d’association, au manque d’indépendance et d’impartialité de la justice et à l’utilisation excessive de la détention provisoire».

D’autres atteintes relatives aux droits de l’homme sont citées dans le rapport en question, comme «l’usage excessif de la force par la police». «Il y a des limites à la liberté des citoyens de choisir leur gouvernement ; la corruption est généralisée, accompagnée du manque de transparence du gouvernement».

Le département d’Etat met par ailleurs l’accent sur «la discrimination sociale à l’encontre des personnes handicapées (…) et des femmes confrontées à la violence».

Selon le document américain, «bien que la loi interdise l’arrestation et la détention arbitraire, les autorités les ont parfois utilisées en s’appuyant sur des dispositions formulées en termes vagues, comme ‘incitation à un rassemblement non armé’ et ‘insulte à un organisme gouvernemental’ pour arrêter et détenir des individus considérés comme des éléments qui troublent l’ordre public en critiquant le gouvernement».

Et autres amabilités pour Fakhamatouhou et sa police, sa justice à lire sur le journal el Watan.

Encore Sanders n'est pas encore au pouvoir, soyez rassurez cher Professeur Chakib Khelil et les Zaouias vont s'occupper des USA et de ce département.

avatar
khelaf hellal

Où est le mal ? Ou comme dirait le commissaire politique du FLN: Où est le problème ? Que le premier ministre Français Manuel Valls divulgue une selfie que tous les Algériens ont vue d'ailleurs, sur son compte Twitter. Cela parait tellement absurde de s'en prendre à Manuel Valls qui n'a pas caché la vérité à ses concitoyens. Makenchmouchekel ! le problème est dans la solution ! dirait le commissaire politique du FLN à ses habitudes.