Pétrole: l'Arabie saoudite exclut encore une réduction de sa production

Le pétrole connaît une embellie.
Le pétrole connaît une embellie.

Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a une nouvelle fois exclu toute réduction de la production pétrolière, avant une réunion de pays producteurs prévue dimanche à Doha et destinée à limiter l'actuelle surabondance d'or noir.

Interrogé par le quotidien saoudien Al-Hayat sur l'intention du royaume de réduire sa production de brut, le ministre a répondu: "Oubliez!", dans des propos publiés mercredi.

Il a rappelé que "les prix du brut sont volatils (...). Ils sont parfois en baisse et parfois en hausse".

Le royaume saoudien, premier exportateur mondial de brut, lie toute réduction de sa production à une initiative collective des grands producteurs membres et non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

La Russie et l'Arabie saoudite, principaux producteurs de brut dans le monde, doivent participer à une réunion Opep/non-Opep dimanche au Qatar pour discuter notamment d'un gel de l'offre à son niveau de janvier.

Le principe d'un tel gel avait été retenu le 16 février à Doha lors d'une réunion à laquelle avaient participé la Russie, l'Arabie saoudite, le Qatar et le Venezuela.

AFP

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Bachir Ariouat

Comme ont dit c'est un coup d'épée dans l'eau, les hommes libres doivent tirés les conséquences sur tout avec les pays du Golfs et l'Egypte avec.