Riyad Mahrez cité dans un énorme scandale de dopage en Angleterre

Riyad Mahrez
Riyad Mahrez

Le très sérieux "The Sunday Times" vient de faire une révélation fracassante (*) qui risque de mettre en péril la carrière de plusieurs footballeurs du championnat anglais.

En effet, le docteur Mark Bonar affirme avoir dopé plus de 150 sportifs; un joueur de cricket en Angleterre, un champion de boxe, des cyclistes, des joueurs de tennis et des joueurs de football de la prestigieuse Première League , dont Riyad Mahrez!

Ledit docteur a formulé les allégations dans des réunions avec des journalistes infiltrés qui l'auraient filmé à son insu, selon The Sunday Times. Le praticien de 38 ans aurait dopé les sportifs avec des substances illicites, notamment à l'EPO, aux stéroïdes et à l'hormone de croissance humaine, et les améliorations de performance ont été "phénoménales".

Arsenal, Chelsea et Leicester, clubs ayant des joueurs cités, ont déjà nié ces allégations en publiant sur leurs sites des démentis officiels. Ils affirment notamment n'avoir jamais eu recours aux services du dit docteur.

Hier, le secrétaire de la culture Britannique, John Whittingdale, a ordonné une enquête au centre antidopage du Royaume-Uni (UKAD), qui avait reçu il y a deux ans déjà des preuves sur les activités illicites du docteur dans sa clinique privée, sans réussir à le coincer.

En plus de Riyad Mahrez, d'autres noms de footballeurs célèbres ont filtré dans les médias. Il y aurait Drink Water et Okazaki du Leicester city, Willian et Costa de Chelsea, Welbeck et Djibril côté d'Arsenal, Lamela et Alli pour ce qui est du club de Tottenham.

Hebib Khalil

(*) British doctor claims he doped 150 sports stars

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Adil JB

Le 1 er criminel, c’est Mark Bonar. Il travaille pour le compte de qui????

Ces propos sont raciste, Ryad Mahrez, Okazaki, Willian, Costa, Welbeck, Djibril, Alli si comme les autres joueurs blanc aux yeux blues sont blanc comme neige. Il suffit de regarder leurs corps, muscles, en dirait des chevaux