Les bourdes protocolaires d'Abdelmalek Sellal continuent à Washington ! (Vidéo)

Abdelmalek Sellal aux USA.
Abdelmalek Sellal aux USA.

Décidément notre inimitable premier ministre Abdelmalek Sellal a du mal avec les démarches protocolaires, jugez-en par vous-même!

En marge du quatrième sommet sur le nucléaire qui a réuni les principaux leaders mondiaux à Washington, notre premier ministre s’est encore distingué par ses gaffes! Les participants étaient conviés à prendre une photo de groupe commémorative, et les organisateurs les avaient alignés en quatre files. C’est au moment de quitter les lieux que le ministre des "Faqaqir" a "rompu les rangs" en venant se greffer à la file qui sortait en premier, devant l’étonnement exprimé ostensiblement par David Cameron et des autres chefs d’Etats. (On voit clairement sur la vidéo, le premier ministre britannique échanger des regards d’incompréhensions avec les autres).

Abdelmalek Sellal se défile "à l’algérienne" en exagérant son geste par des saluts (d’excuses ?) dirigés envers le groupe qu’il a déserté ! Sellal n’en est pas à sa première, puisque il avait – souvenez-vous- donné le tournis à Angela Merkel lors de sa dernière visite en Allemagne, en lui serrant la main, notamment, au moment où elle lui montrait l’oreillette, lors de la conférence de presse concluant la rencontre!

À Son arrivée déjà, notre "gaffeur national" n'aurait trouvé à sa réception aucun officiel américain. On parle sur les réseaux sociaux d’une simple hôtesse de l’air qui l’aurait accueilli en catastrophe, une information qui n’a pas été infirmé par les autorités algériennes.

Ce scandale protocolaire, s’il venait à se confirmer, serait une humiliation (encore une) à cet état algérien qui, perdant toutes crédibilités au niveau international, se fait traiter par les pires des manières… le mépris! Le problème, est que lors qu’on méprise un Etat, ce n’est pas seulement ses représentants qui se retrouvent dénigrés, mais l’ensemble de sa population! On ne s’étonnera pas de voir nos concitoyens malmenés dans les aéroports, les villes et les villages des autres pays, puisque nos dirigeants nous font passés pour des "ploucs".

Pas plus loin que la semaine dernière, deux de nos concitoyens ont été refoulés par les douanes italiennes alors qu’ils détenaient des papiers en règles, sans que cela ne fasse réagir une quelconque autorité.

Hebib Khalil

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
sarah sadim

Mais le pays est un "Plouc" cher monsieur, vous croyez que le monde nous regarde autrement, pouvoir actuel et peuple compris.

avatar
Bachir Ariouat

C'est normal, nous avons les voyous à la tête du pays, ils nomment les chèvres qui ne comprennent rien aux protocoles sur la scènes internationales.

Mais, nous avons ce que nous méritons, on leur donne tout, le beurre et l'argent du beurre.

visualisation: 2 / 3