L’organisation AQMI revendique l’attaque contre le site gazier à In Salah

L'organisation de Droukdel multiplie les attaques.
L'organisation de Droukdel multiplie les attaques.

Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) n’a pas gardé longtemps le silence avant de revendiquer l’attaque menée vendredi matin contre un site gazier à In Salah, en Algérie.

La rhétorique est la même, guerrière, antioccidentale et bourée de références religieuses. "Par la grâce d’Allah, nos frères moudjahidines au sein d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique ont pilonné les complexe et base BP dont se servaient les croisés pour piller nos ressources dans la zone d’In Salah en Algérie", fanfaronne l’organisation terroriste dans un communiqué qu’elle a envoyé à Alakhbar, un site mauritanien.

Contrairement au communiqué du ministère de la Défense qui parle d’obus artisanaux, AQMI, elle, avance avoir utilisé des "roquettes sol-sol moyenne portée de 130 mm". L’organisation que dirige Abdelmalek Droukdel a aussi revendiqué l’attaque menée au Grand Bassam en Côte d’Ivoire (19 victimes) ainsi que celle au Niger.

Le 20 novembre dernier, c'est Al Mourabitoune, un groupe franchisé d'Aqmi qui a mené une attaque sanglante contre l'hôtel Radisson Blu à Bamako, au Mali.

L. M.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?