Smaïl Ferrah, un pionnier de la chanson chaouie moderne

Smaïl Ferrah sur scène. Crédit Mohamed Bentalha
Smaïl Ferrah sur scène. Crédit Mohamed Bentalha

Le public l’a découvert en 1989 à la télévision, avec sa guitare il donnait la réplique à Djamel Sabri dans la mythique chanson "Bachtola". Smail Ferrah est l’un des pionniers de la chanson chaouie, avec ses compères du groupe Les Berbères, ils ont été les premiers à poser les jalons de ce qui va devenir plus tard le rock chaoui ou la chanson chaouie moderne.

Guitariste et chanteur à la voix mélodieuse, Smail Ferrah a commencé l’aventure avec Les Berbères aux débuts des années 80. Ces jeunes de Macomades (Oum El Bouagui) passionnés de musique vont révolutionner la chanson chaouie. Avec des moyens dérisoires ces jeunes introduisent des instruments nouveaux sur les chants auressiens, le son du jawaq (flûte) s’épouse avec celui de la guitare électrique, le bendir côtoie la batterie ; de ce mariage improbable naitra "Yemma El Kahina", la chanson et l’album éponyme sorti en 1982.

"Yemma El Kahina" fut une véritable onde de choc dans les Aurès, dans cette pépinière de l’arabo-baâthisme que le système a voulu faire du pays chaoui, cette chanson sonne comme une réfutation pour cette politique d’acculturation. "Yemma El Kahina" a été un appel des jeunes chaouis à leur reine et un renouvèlement d’allégeance à ces idéaux de liberté.

Malgré le harcèlement des autorités locales et les sbires du parti unique pour stopper l’élan de ces jeunes ou du moins les obliger à renoncer à chanter en tachawit, Les Berbère redoublent d’enthousiasme et de créativité et sortent leur deuxième album "Bachtoula" en 1990 qui connaîtra un succès national .

Après ces années riches de créativité avec Les Berbères dont il fut l’un des artisans du succès, Smaïl Ferrah quitte le groupe pour se lancer dans une carrière solo. En 1995 il sort son premier album en collaboration avec Omar Férah et Abderezzak Gareh. Il y mettra toute sa sensibilité d’artiste et forgera sans propre univers musical, lequel va encore s’affiner avec son deuxième album sorti en 2002 dont les paroles sont signées Yahia Aïdi. "A Ichawyen matta tatrajem ? "Thametna", "Yemma", "A yamcum !", sont autant de titre qui ont enrichi le répertoire de la chanson chaouie.

Dans le milieu musical chaoui, Smail Ferrah est connu pour sa gentillesse, sa générosité, et sa grande discrétion. Il n’hésite pas à honorer les invitations qu’il reçoit pour se produire gratuitement dans un tel ou tel évènement comme le témoignent les militants culturels et associatifs des déférentes régions du pays chaoui.

Jugurtha Hanachi

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?