Les caractères pour écrire tamazight ne posent pas de problème, estime le SG du HCA

Pour le SG du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) Hachemi Assad, pas de différence pour l'utilisation de caractères.
Pour le SG du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) Hachemi Assad, pas de différence pour l'utilisation de caractères.

Le caractère utilisé en tamazight ne pose pas problème, a estimé le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) Si Hachemi Assad, dimanche à Tlemcen.

Animant une conférence de presse à la radio régionale de Tlemcen à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des langues mères et leur promotion, M. Assad a souligné que la lettre utilisée dans l’écriture de cette langue nationale et officielle, en soi, ne pose pas problème, soit en caractères arabes ou latins arabes ou en tifinagh. L'essentiel que l'écriture obéit aux règles et reflète l’originalité de cette langue, a-t-il ajouté.

D'autre part, le secrétaire général du HCA a indiqué que l’effort national visant à élargir l’enseignement de la langue amazighe à travers le territoire national est accompagné par la sortie de la première promotion de 3.000 licenciés en tamazight de l’université de Batna, tout en affirmant que l’Etat déploie de grands efforts pour fournir des postes budgétaires aux diplômés et leur assurer une formation pédagogique adaptée.

Un institut supérieur de formation des enseignants spécialisés en langue amazighe sera ouvert l’an prochain, a-t-il annoncé indiquant que le nombre de licenciés a atteint 5.714 diplômés dont 75 de l’université de Batna spécialisé en chaoui.

M. Assad a, en outre, souligné que l’enseignement de tamazight suivant un programme pédagogique uniformisé concernera 32 wilayas à partir de la prochaine rentrée scolaire 2016-2017, dans le cadre de la généralisation de l’enseignement de cette langue nationale et officielle.

Le secrétaire général du Haut-commissariat de l’amazighité a rappelé que l’enseignement de cette langue nationale a débuté dans l'année scolaire 1995-1996 avec 37.690 élèves encadrés par 233 enseignants pour atteindre 217.176 cette année encadrés par 2.101 enseignants, notant que l’enseignement de l’amazighité était facultatif, ce qui a engendré une réticence chez certains. La constitutionnalisation de cette langue comme officielle devra augmenter ce chiffre, a-t-il prévu.

Au sujet des wilayas ayant ouvert des classes pilotes d’enseignement de tamazight, le même responsable a indiqué que le nombre est passé de 11 en 2014 à 22 cette année, signalant que les wilayas ayant adopté cette démarche sont en général de l’Ouest du pays, à savoir Tlemcen, Saida, Sidi Bel-Abbès et Relizane et que l’opération devra toucher les wilayas de l’Est et du Sud.

M. Assad a expliqué que l’enseignement de tamazight s'effectuera au primaire avec la langue maternelle pour faciliter la communication avec l'enfant et au cycle moyen avec les variables linguistiques selon un programme pédagogique mis à jour par un groupe d'experts du ministère de l'Education nationale en coordination avec le HCA.

Concernant la constitutionnalisation de la langue amazighe en tant que langue officielle, Si Hachemi Assad a déclaré que c’est une décision politique forte pour consolider l’unité entre algériens et constitue une amorce de l’amazighité, affirmant que l’Etat accorde plus de moyens pour combler le retard. D’autres perspectives nouvelles seront ouvertes avec le lancement des ateliers scientifiques oeuvrant à vulgariser la langue mère, accroitre le taux de lecture et la révision de certaines lois et leur enrichissement dont la loi d’orientation de l’année 2008, ont été également évoquées lors de cette conférence de presse.

Le Sg du HCA a abordé des projets importants que son instance œuvre à concrétiser dont ceux de l'académie de langue, d’une encyclopédie, de traduction des textes littéraires arabes vers tamazight et d’extension du nombre de pages en langue amazighe dans les journaux.

APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
chilmoune

Si vous optez pour la graphie arabe ou tifinagh vous signez la mort de tamazight dans toute sa dimension

civilisationnel et linguistique pour les raisons suivants :

1-L'arabe est une langue qui vehicule la theocratie et

et elle est tres en retard dans le domaine scientifique. Vous pouvez la trouver en tant qu'ecriture dans tous les domaines culturels et mediatiques populistes mais totalement absente dans les laboratoires de recherches. Quant aux arabes ils sont libres de la garder et developper leur pays et je les encourage.

2 - Le caractere tifinagh est aussi inutile pour le moment a l'ere du numerique. c'est un lointain souvenir qu'ont peut garder dans les musees par respect a l'histoire de nos origines.

Et le pouvoir actuel veut qu'on opte pour l'une de ces deux options pour enfoncer l'amazighite et l'enterrer une fois pour toute.

3-Le caractere latin et le plus commode parce qu'il nous permet d étre en contact avec le monde universel et profiter de toutes avancees scientifiques qui vont booster la langue amazigh dans le monde et la rendre accessible par tous les autres peuples du globe. Opter pour le caractere latin ne veut pas dire qu'on est hizb franca ou bien on deteste la langue arabe c'est tout simplemet une question de rentabilite et d'efficacite.

Rendre a cesar ce qui apprtient a cesar. Avec la langue amazigh l'Algerie peut devenir une puissance economique et industrielle au plus tard dans 6 ans, alors ouvrons lui la porte officielle et laissons les universiaires competents lancer un prgramme de travail loin de toute polemique....... thanmirth.

avatar
deradji nair

Il faut d'abord trouvé son originalité qui n'a jamais existé et seuls quelques dessins ou écriteaux incompréhensibles ont été découvert sur des roches et s'agit-il de signe ou d'écriture amazigh? Qui peut nous le dire. Cette histoire ne se réglera pas en un an, un siècle mais il faut plus de temps pour trouver l'astuce et en plus les amazighs eux meme ne se comprennent pas entre eux alors comment voulez vous que nous nous l'apprenions. C'est vraiment aberrant ce qu'on nous impose et nous ne nous fera guère avancé bien au contraire nous allons encore droit à un autre mur plus solide.

avatar
Massine Ait Ameur

Mass Nair, il me semble que vous etes completement deconnecte de la realite linguistique qui touche notamment le Kabyle. Soit c'est par ignorance, soit c'est par choix. Cela fait plus de 100 ans que le Kabyle s'ecrit en caracteres latin, des caracteres de la langue latine que meme l'illustre Amazigh Saint Augustin utilisas pour ecrire ses chefs d'oueuvre theologique il ya plus de 2000 ans! Il ya plus d;un siecle que Boulifa commencas a introduire les caracteres latins pour transcrire le Kabyle. Toute la recherche des ces dernieres cinquante annees et la production en Kabyle reflete ce choix: il ya des livres de Maths et litterature en Kabyle, aller en acheter un et eduquer vous au lieu de lancer vos pierres sur les murs ou peut etre comme disent les Algeriens "suivre un ane mort ". A propos d'aberration, c'est plutot comment des gens comme vous continuent a denier la realite du terrain. Au sujet d'imposition, il est clair sur ce sujet que ce sont les arabo-baathistes qui veulent imposes aux Imazighen leur langue, leur ecriture, les caracteres arameique-syriaque et bien d'autre subterfuge moyen orientaux. Les caracteres latin existent en Afrique du Nord depuis plus de 2000 ans ; ceratins vont meme a clamer que ils sont en partie nes dans la region. Quand aux autres communautes Amazigh, elle suivront celle parmi elles qui avancent, produisent et deviennentt un example pour les autres. Simple comme bonjour. Aucun etranger a une culture ou langue d'un peuple ne doit lui imposer ses methodes a moins que il n'agisse comme colonisateur. Que ceci soit la regle.

visualisation: 2 / 4