Rencontre-dédicace avec Mohamed Benchicou et Hassan Zerrouky vendredi à Bobigny

Un des deux ouvrages.
Un des deux ouvrages.

Deux ouvrages sur l'Algérie viennent de paraître chez les éditions Marguerite à Alger et Le Matindz. "Algérie, ce qui nous attend en 2016/2017" et "Novembre 54 et la faillite démocratique".

Mohamed Benchicou et Hassan Zerrouky seront à la Librairie Bobigny pour dédicacer ces deux ouvrages collectifs, intitulés "Ce qu'il nous attend en 2016 et en 2017" et Novembre et la faillite démocratique", parus chez Marguerite éditions. Analyses, interviews de spécialistes et économistes, lectures sur la situation politico-sociale à la lumière des derniers rebondissements dont la restructuration des services de renseignements en s'inscrivant dans une analyse prospective pour ces les deux années, 2016 et 2017 pour le premier ouvrage. Le second livre explore Novembre 54, son message et ce qui en reste.

"L’abandon progressif par l’État des subventions généralisées des prix est un choix inévitable qui sera imposé par le déficit du Trésor public. L’État, avec le niveau actuel des recettes budgétaires, notamment les recettes de la fiscalité ordinaire et pétrolière, ne pourra pas assurer à moyen terme les dépenses obligatoires de fonctionnement. Même les salaires des fonctionnaires seront menacés. Je pense que la dévaluation du dinar a déjà impacté sensiblement le pouvoir d’achat des ménages..." analyse Mohamed Achir enseignant-chercheur. Dans une autre analyse Rabah Reghis écrit : "L’ancien «Grenier de Rome» n’exporte en total que pour 34 millions de produits agricoles pour payer une facture alimentaire de plus de 8 milliards de dollars. Ce qui est très inquiétant c’est que malgré leur poids dans le PIB et les recettes extérieures de l’Algérie, les hydrocarbures n’ont pas d’impact sur le fonctionnement de l’économie. En effet, plus le temps passe, plus ce secteur fortement capitalistique, consomme la rente qu’il procure."

Kamal Guerroua explore dans une lumineuse contribution la situation du pays et ses perspectives et estime que "a fragilité à laquelle est arrivée l’économie algérienne ne lui permet pas d’agir sur son environnement économique. Sa croissance est du type extensif. Par la mono- exportation des hydrocarbures, son économie reste soumise à la fluctuation du prix du baril de pétrole, du dollar en tant que monnaie de facturation et des conditions atmosphérique pour réguler la facture alimentaire."

Mohamed Benchicou a signé des chroniques corosives sur le sort fait à l'Algérie et revient sur les ressorts cachés de la faillite du système Bouteflika.

Aujourd'hui, vendredi donc, Mohamed Benchicou et Hassane Zerrouky seront présents donc à 18heures 30,à la librairie "À La Librairie", sise 02, boulevard Lénine, à Bobigny ( métro ligne 5),pour débattre de la situation de l'Algérie et signer le livre.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?