Miloud Chorfi débarqué de l'autorité de régulation de l'audiovisuel pour devenir sénateur

Miloud Chorfi est devenu sénateur.
Miloud Chorfi est devenu sénateur.

Miloud Chorfi n'aura pas duré longtemps à la tête de l’Autorité de régulation de l’Audiovisuel (ARAV).

Miloud Chorfi n'aura pas chômé longtemps. A peine limogé de son poste de patron de l'audiovisuel national qu'il est intrônisé sénateur dans le quota du chef de l'Etat. Il faut croire qu'en haut lieu on sait apprécier et remercier l'incompétence.

Car finalement, le désormais Miloud Chorfi pourra pantoufler pour les six prochaines années dans les allées du sénat avec tous les avantages dus à ce poste sans les tracas et pressions auxquels il était soumis quand il était à la tête de l'ARAV. Faut-il rappeler que les chaînes de télévision inféodées au pouvoir se sont permis toutes les outrances contre les opposants au pouvoir sans que Miloud Chorfi n'ait pu fait quoi que ce soit.

Miloud Chorfi n'avait pas les reins solides et assez d'autorité pour s'imposer notamment devant des télévisions assurées d'appuis puissants en haut lieu. Il a avoué, au cours d'une de ses interventions que "sur les 45 chaînes de télévision privées qui émettent en Algérie, cinq seulement ont une autorisation". C'est dire l'anarchie qui règne dans ce secteur très sensible sur lequel le pouvoir veille et n'entend pas lâcher prise.

H. A.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (9) | Réagir ?

avatar
moh arwal

je ne peux dire pourquoi, mais tous les sbirs de ce pouvoir assassin ont une sale gueule. Rien dans leur regard qui puiisse donner une impression positive. Tous ont le regard fuiant, ils sont sur une autre planète , pas en algèrie. Ils n'existent pas om est gouvernés par des martiens.

-1
avatar
khelaf hellal

Un serviteur zélé du système , un souteneur de sa dérive totalitaire qui se retrouve récompensé.

visualisation: 2 / 6