Si Lhafidh, le valeureux vertueux

Si Lhafidh. Photo Hamid Arab
Si Lhafidh. Photo Hamid Arab

Lorsque parlaient les larmes et les armes
Lorsque les nuits étaient éclairées par le napalm
Lorsque les hommes se cachaient derrière leurs femmes
Tu faisais face à l'oppresseur et à ses flammes

Lorsqu'ils savouraient la nourriture du Caire
Lorsqu’à Oujda, ils se désaltèrent avec la bière
Lorsqu’à Tunis, ils se bronzaient au bord de la mer
Tu souffrais de froid, de famine et de misère

Lorsqu'ils ont voulu voler le fruit de ton labour
Lorsqu’à la raison, ils sont devenus sourds
Avec bravoure, tu as combattu ces vautours
Tu étais au secours de ceux qui rêvaient du jour

Lorsque les tueurs des laboureurs ont pris la hauteur
Après avoir volé ta terre et le gain de ta sueur
Ils t'ont accusé de trompeur et de perturbateur
Ils t’ont demandé de chercher ta patrie ailleurs

Dans les cieux, tu n'as rien à regretter de ce bas lieu
Dans les mémoires, tu vivras contrairement aux gueux
Ô glorieux, repose en paix parmi tes aïeux
Tu resteras le valeureux qui défiait les impérieux

Rachid Mouaci

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
moh arwal

c' est beau ce que tu as ecris . thanemirth

avatar
urfane

Un jour, que les nuages se seraient éclaircis, il faudrait ériger un "panthéon" Kabyle pour ces valeureux hommes et femmes qui ont jalonné notre existence de kabyles.

avatar
moh arwal

Par leurs sacrifices, ces hommes ont créer les fondements sur lesquels les genérations futures construirons la nation amazigh,