Grandiose hommage à Me Ali Yahia Abdenour à l’occasion de ses 95 ans à Tizi-Ouzou

Grandiose hommage à Me Ali Yahia Abdenour à l’occasion de ses 95 ans à Tizi-Ouzou

La ville de Tizi Ouzou a connu un moment de convivialité inoubliable en ce jour du 18 janvier 2016, date anniversaire du militant des Droits de l'Homme Maître Ali Yahia Abdenour. En effet la louable initiative de la société SDV Prod de marquer le 95e anniversaire du vieux militant, a été fortement appréciée par la centaine d’invités, parmi de grands noms de la société civile, conviés à un tel hommage-anniversaire. C’est aussi l’occasion de lancer le premier coup de manivelle d’un film documentaire intitulé "Aux origines de la question berbère".

Un programme riche a été concocté à l’occasion par SDV Prod et ce devant la présence de nombreuses personnalités. Il s’agit entre autres du maire de Tizi Ouzou, M. Ouahab Ait Menguellat, M. Said Sadi (président de la fondation AFUD et ex-président du RCD), M. Mustapha Bouhadef (ex-secrétaire général du FFS), M. Aknine Arab (militant des droits de l’homme), M. Meziane Meriane (syndicaliste au CNAPEST), le chanteur Brahim Tayeb et plusieurs autres universitaires, élus locaux, parlementaires, artistes de la chanson et du cinéma, journalistes et éditeurs de presse, à l’image de Omar Belhouchet, directeur d’El Watan. Des échanges réciproques des personnes composant différents courants que traverse la société civile ont ainsi caractérisés une telle rencontre autour d’un homme qui a de temps œuvré pour la démocratie, la justice, la liberté de la parole et surtout l’unité dans la diversité des idées. Exactement à l’image de qu’a été cette mémorable journée du 18 janvier 2016.

Avant les prises de paroles de certaines personnalités suscitées telles que M. Ouahab Ait Menguellat, M. Said Sadi et M. Mustapha Bouhadef qui ont rendu un vibrant hommage à l’infatigable Maître Ali Yahia Abdenour, un télé-témoignage émouvant a caractérisée aussi la soirée. Il s’agit de Madame Lise Garon, ex-professeure titulaire à l’université de Laval au Canada, en retraite depuis quelques années.

En effet de sa résidence au nord de Québec, et par Skype, Madame Lise Garon a relaté toute l’aventure qu’elle a vécu en invitant Maître Ali Yahia Abdenour, en mai 1995 au Canada, pour une série de conférences et des rencontres avec la classe politique canadienne, ainsi que la société civile. Il est à signaler que Madame Lise Garon est auteure de plusieurs ouvrages dont le livre à succès "Dangerous Alliances. Civil Society, the Media & Democratic Transition in North Africa", édité chez Zed Books à Londres, une version enrichie et traduite du "Silence Tunisien", "Les alliances dangereuses au Maghreb".

Rachid At Ali uQasi, membre de la fondation canadienne Tiregwa a aussi témoigné par voie Skype, sur le passage au Canada de Maître Ali Yahia Abdenour, en novembre 2014. Il a entre autres mis l’accent sur les 1900 km qu’a eu à traverser le militant des droits de l’homme en espace de deux semaines entre Montréal, Ottawa, Québec et Kingston. Une série de rencontres et des conférences ont, pour rappel, été animés sur divers sujets dont la crise Berbère de 1949, l’objet de son dernier livre édité chez Barzakh.

Contacté par Skype, à une question posée à M. Samir Ait Belkacem, directeur de SDV Prod, comment vous est venue l’idée d’organiser un tel évènement et surtout l’idée de faire un documentaire sur Maître Ali Yahia Abdenour. Il nous répond : "Au fait, l’idée a émergé l'été 2014. Nous nous sommes constitués un groupe de membres de SDV Prod et de la fondation Tiregwa pour aller rendre visite à Dda Abdenour chez lui à Alger. Le but était double; d’abord de le questionner pour nous dire un peu plus sur la crise Berbère de 1949, qui a fait l’objet de son dernier ouvrage. Ensuite de le convaincre d’être l’invité de la fondation Tiregwa, et ce dans le cadre de la série des conférences qu’elle organise au Canada en relation avec l’identité, la langue et l’identité amazighe. On a convenu d'accompagner Dda Abdenour au Canada. Ce qui était un grand privilège pour moi, pour ne pas dire un rêve, que de l’accompagner un certain novembre 2014. Depuis l’idée de réaliser un documentaire sur le témoin du siècle qu’est Dda Abdenour ne m’a jamais quittée. Le choix est porté sur M. Yazid Arab pour réaliser un tel film documentaire, d’une durée de 120 minutes, et qui sera produit par la société SDV Prod que je dirige."

Kamel Harani

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Mohand Assam

Un grand merci a vous tous pour avoir marqué de votre présence cet anniversaire en hommage à un homme exceptionnel. Merci a nos amis du Canada.

Longue vie a Si YAHIA AVNOUR;

avatar
mhand said

cela réchauffe le cœur de voir de telles initiatives. bravo et bon courage.