Violentes émeutes et arrestation de 30 manifestants à Oued El Ma (Batna)

Les manifestants de Oued El Ma ne décolèrent pas.
Les manifestants de Oued El Ma ne décolèrent pas.

Les citoyens d'Oued El-Ma, commune située à 45 kilomètres au nord-ouest de Batna, rejoints par les habitants des communes voisines, notamment, Ras El-Ayoun et El-Gessar, et autres mechtas ont manifesté lundi pour le 3e jour consécutif.

Ces jeunes manifestants ont incendié les locaux de l’APC. Puis ils se sont pris au pénitencier. Les manifestants toujours en colère ont fermé plusieurs axes routiers en érigeant des barricades de pierres, notamment des pneus brûlés et autres. Ceci dit, les manifestants de la commune de Oued El-Ma, protestent et bloquent encore tous les accès menant du chef-lieu de la daïra à d’autres communes. La députée, Nouara Khelifi qui a joué le rôle d’intermédiaire entre les gendarmes et les manifestants) a indiqué au Matindz que cette manifestation a débuté vendredi soir à ce jour. Les raisons de cette contestation sont dues principalement à la délocalisation du fameux projet d’une station de production d’électricité à base d’énergie solaire qui était inscrit d’abord dans leur localité, mais vers une autre wilaya.

A propos de l'implantation de la station d'énergie solaire, (panneaux solaire) le directeur de wilaya de l'énergie, Ali Benyakhlef, a fait savoir au Matindz que le terrain initialement choisi par la commune est de "nature agricole", ce qui explique, selon lui, le transfert du projet. D'autant a-t-il également affirmé que la commune n'a désigné aucune assiette foncière de rechange. En outre, ce qui a incité le plus ces manifestants à dégénérer est la réhabilitation de l’ancienne fameuse route dite Chalaalaa, située dans la même commune, longée sur 25 kilomètres, dont l’étude technique de celle-ci a été prise en charge et quelque part a été oubliée, apprend-on. Les habitants en colère de la localité de Oued El-Ma sollicitent auprès des autorités de la wilaya afin de d’intervenir pour régulariser leur situation dans les plus brefs délais. Des engagements et des procédures à ce sujet, ont été entamés par la députée Nouara Khelifi, a-t-on appris auprès de la même source. Sachant, que durant les émeutes plus d’une trentaine de manifestants ont été arrêtés et écroués.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
RAIS HAMIDO

maintenant que les carottes y en a plus;les batons vont pleuvoir sur nos pauvres tetes. allah yestar!!!!!!!!