Réponse d’un vieil illettré à M. Noureddine Aït Hamouda

Nouredine Aït Hamouda, ancien député du RCD.
Nouredine Aït Hamouda, ancien député du RCD.

A deux reprises M. Nouredine Ait Hamouda a utilisé des termes injurieux et diffamatoires à mon encontre dans vos colonnes. Je vous prie de publier cette mise au point.

Je n’aurais jamais voulu être obligé de répondre à M. Ait Hamouda malgré ses insultes. D’ailleurs, je ne lui avais pas répondu tant que ses insultes étaient restées dans le cadre du parti car je sais ce que vaut sa parole chez les militants. On dit chez nous : "ma yurew-d yiger ik asennan ilaq attmegredh". Mais puisqu’il semble vouloir dominer le monde entier avec l’insulte et les mensonges, il ne laisse pas de choix aux personnes qu’il agresse que de lui répondre.

M. Ait Hamouda m’accuse d’avoir présenté ma candidature aux sénatoriales alors que je suis "un vieil illettré". Moi aussi je suis un fils de chahid et qui a élevé seul sa famille. J’ai fait mon école primaire et mon lycée. Je suis un peu plus jeune que M. Ait Hamouda et nous avons le même niveau d’instruction. Je suis comme bon nombre de mes camarades fondateur de l’Association des enfants de chouhada. J’ai dirigé une entreprise et là où j’ai géré je n’ai pas déçu. Cependant, malgré notre niveau d’instruction modeste, nous sommes des privilégiés par rapport aux autres enfants de chouhadas.

Depuis 2007, je dirige l’APC d’Iferhounene et, aujourd’hui encore, avec 12 élus sur 15 à mes côtés, je crois avoir donné satisfaction à l’ensemble des citoyens. Aux dernières élections nous avons obtenu 3500 voix. Et puisqu’il m’attaque en tant que maire, je rappelle ce que savent tous les militants : à cause du comportement insupportable de M. Ait Hamouda la liste du RCD à Iboudrarene où il réside n’a obtenu que quelques voix. Lui-même n’a eu que 400 voix dans sa localité aux législatives de 2007 alors qu’il était tête de liste.

De la même façon, il n’a pas arrêté d'attaquer un autre P/APC, celui de Tizi Ouzou, Wahab Ait Menguellat qui vient de rassembler autour de lui 33 élus sur 33. Les citoyens ont constaté la transformation d’une ville qu’il a pourtant trouvée dans un état lamentable. Même son père, le glorieux M’barek Ait Menguellat, héros du courant amazigh dans le PPA, n’a pas été épargné. Là aussi il serait intéressant de connaître un jour le motif de son déchainement contre ce maire.

J’ai aussi lu ce vendredi dans un site électronique qu’il accuse les membres du bureau régional de Tizi-Ouzou d’être incapables d’écrire leur courrier etc.

La liste des personnes insultées par M. Ait Hamouda est immense.

Les gens ont longtemps supporté ses agressions par éducation, discipline partisane ou respect pour son père. Mais maintenant qu’il veut être le parrain du parti sans même être militant, les choses deviennent difficiles à admettre pour les nouvelles générations du RCD.

Pour revenir à ma personne, je me suis présenté aux primaires pour les sénatoriales et j’ai été confortablement élu par mes collègues. Cela a déplu à M. Ait Hamouda. Ayant appris la violente campagne qu’il menait contre moi au nom de la direction et pour éviter de poser des problèmes à notre parti, j’ai proposé à la direction régionale de me retirer de la course. Tous, je dis bien tous les responsables et les élus que j’ai contactés, ont refusé ce chantage. Tous m’ont dit que c’est une question de principe non négociable et qu’il faut rappeler ce qui a toujours fait la force du parti : au RCD il n’y a pas de super militant. Il y a les structures, les statuts et le règlement intérieur et c’est tout. J’ai donc maintenu ma candidature.

Mais pourquoi M. Ait Hamouda a-t-il usurpé la place de la direction pour mener clandestinement sa campagne de dénigrement contre moi ?

En attendant le procès qu’il vient d’annoncer contre ma personne, procès où il m’obligera à dévoiler en détail ce qui est à la base de notre conflit, je dois dire que depuis deux ou trois ans je n’ai pas pu répondre aux grandes dépenses de M. Ait Hamouda comme j’avais essayé de le faire par le passé. Et maintenant que les gens parlent, beaucoup de personnes m’appellent pour me dire qu’eux aussi ont connu les mêmes pressions.

Alors quand il dit qu’il a renoncé à "tous les privilèges pour la militance contrairement d’autres qui ont eu tous les privilèges par la militance" en insultant les adeptes de la " démocratie de la 25éme heure", je lui rappelle que ce n’est pas moi que le parti a désigné vice-président de l’APN avec tous les privilèges de la fonction pendant quatre ans que je ne suis pas hébergé gratuitement au Club-des- Pins ainsi que ma belle famille... Et ce ne sont là que quelques uns des avantages qu’il considère comme un droit.

Il déclare qu’il va s’adresser aux militants pour leur dire qu’il faut respecter le sacrifice de ceux qui ont tout donné y compris leur vie pour le RCD. La majorité de ces militants ont été touchés par les violences de M. Ait Hamouda; ces militants ne se sont pas sacrifiés pour violer les statuts, faire des fausses cartes d’adhésion ni pousser des pauvres gens à faire de faux témoignages pour couvrir leurs mensonges.

J’espère enfin que M. Ait Hamouda trouvera un peu de calme. Une nouvelle génération est née dans le RCD. Elle ne supportera pas ce que nous avons bien voulu supporter de lui. Et c’est très bien comme ça. Au nom de notre ancienne amitié, je lui demande de bien réfléchir avant le grand naufrage que je ne lui souhaite pas malgré tout le mal qu’il m’a fait.

Hamid Ait Said, président d’APC d’Iferhounene

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (26) | Réagir ?

avatar
moh arwal

ya si ummeri:

Les patriotes d 'outre mer (émigrés) valent beaucoup mieux que les patriotes de la mangeoire (les kds de tous bords RDN;FLN RCD FFS, MSP,) ceux qui sont restés collés à leurs fauteuils en algérie terre salie par une constitution qui la déclare "terre arabe" au service d'un pouvoir assassin arabe moyen oriental, et ce, même aprés ce qui s est passé en 2001. Nous, émigrés sommes "patriotes ou nafs" (patriiotes à 150 %), on a eu le courage de briser les chaines de la servitude et de la honte eainsi que l' intelligence de cracher dans l'assiette que nous tendait le pouvoir assassin pour nous corrompre et on a lui claqué la poret au nez. Maintenant mazalna ouakfineen en outre mer, achra fi 3ayinik !!Nous reviendrons par la grande porte en terre amazigh, nous le jurons !! nous le jurons !!

Vous devriez avoir honte de vous incliner devanz l 'hymne national kassamane de Abane Ramdane et Moufdi zakaria le mozabite que vous trahissez.

avatar
moh arwal

C'est plutôt a toi d exclure les patriotes d'outre mer que seraient selon ta petite cervelle les binationaus et les émigrés.. tu devrais faire attention de ne pas insulter ceux qui t' ont précédé au combat, si vraiment, tu es un Ahmed Umeri et pas un Ahemd Ben Bella.

visualisation: 2 / 17