RCD : le grand déballage de Nouredine Aït Hamouda

Nouredine Aït Hamouda règle ses comptes avec la direction du RCD.
Nouredine Aït Hamouda règle ses comptes avec la direction du RCD.

L’ancien député et membre fondateur du RCD, Nourdine Aït Hamouda a rendu public un communiqué incendiaire contre la direction du parti qu’il accuse.

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie plongé dans la tourmente. Pour Nouredine Aït Hamouda, le RCD est désormais inféodé au FLN. A contrario, la direction du parti a sanctionné, selon El Watan, l’ancien député qui, selon elle, a roulé pour le candidat du FFS aux sénatoriales. Ce qui a poussé Aït Hamouda à rendre public un courrier incendiaire.

"On ne peut pas être un homme des grands moments et de basses combines", écrit-il en liminaire de sa mise au point. Il y justifie son retrait des instances du parti par sa volonté "de libérer les compétences que recèle mon parti. J’ai refusé de transgresser les orientations du dernier congrès pour le rajeunissement et la compétence". Revenant sur la dernière sénatoriale source de la discorde, le membre fondateur du RCD tranche : "Pour les sénatoriales, j’étais contre la participation". Puis d’expliquer les manœuvres qui ont eu lieu au sein des instances du parti et ajoute : "Puisque le conseil national, l’instance souveraine – même parasitée -, avait approuvé la participation". Le choix du candidat retenu par la direction du RCD n’est pas celui de Nourdine Aït Hamouda et justifie : "Il fallait choisir un jeune intellectuel et non pas un vieil illettré. Sur ce, j’ai décidé de ne pas m’impliquer et j’ai refusé de faire campagne après les primaires. La direction a assimilé cela à un acte d’insubordination".

L’ancien député certifié qu’il est demeuré militant, contrairement aux assertions de la direction du parti. «Je suis militant dans la section Iboudrarène à jour de mes cotisations depuis le renouvellement de ma carte bloquée délibérément". Et d’argumenter : "la preuve est que pas loin que le 1er novembre 2015 j’ai animé une conférence au bureau de section Tizi-Ouzou à la demande de la direction régionale avec des affiches conçues par ce même BR".

Puis, lapidaire, Aït Hamouda accuse : "La réalité est que le RCD est en voie d’allégeance au FLN et moi je refuse de cautionner tout rapprochement avec le pouvoir après les accolades avec les islamistes." L’ancien député assure qu’il ne se taira point. "Je serai bientôt sur le terrain pour combattre encore une fois ces pratiques staliniennes que je croyais révolues et porter la voix de tous ces militants et cadres sincères frappés de suspicions". En conclusion il avertit : "Les échecs et accointances des uns et des autres devront être assumés publiquement."

Alors que le parti, comme la plupart des formations politiques, est en proie à une absence manifeste sur le terrain, cette controverse interne avec un de ses membres fondateurs ne va sans doute pas pacifier le climat interne.

Synthèse L.M.

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (12) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

A l'occasion de la 10e annee de l assassinat de matoub Lematindz a organisé un forum dont voici un extrait

Wardi Omar : Malika azul. Peux-tu nous dire honnêtement quels ont été les tentatives d'approche du pouvoir pour camoufler l'assassinat de ton frère et quels ont été les émissaires qui ont tenté de vous amadouer? Aussi n'ya-t il pas de relations entre ce meurtre et deux autres "personnalités Kabyles"

Malika Matoub : Je n’ai pas compris quand tu dits «les tentatives d’approche pour camoufler l’assassinat». Les tentatives d’approche avec qui ? Si c’est les tentatives de camouflage de l’assassinat de mon frère, elles sont nombreuses et elles ont commencé à l’instant même où il a été assassiné. Rappelez-vous du coup de téléphone que j’ai reçu quelques minutes après le crime, venant d’un de ceux que je croyais mon allié et ami de mon frère. Le même individu est intervenu dans les journaux télévisés français pour annoncer le forfait mais surtout pour annoncer les auteurs au lieu de rassembler les patriotes armés et encercler la région. Des intox, il y en a eu de toutes parts. Rappelez-vous aussi de ce tract distribué à des milliers d’exemplaires par le RCD, le jour même, incriminant les GIA, avec mon nom en bas de page sans qu’on m’est consultée. Pour les émissaires du pouvoir qui m’auraient approchée pour m’amadouer, il n’y en a qu’un, je l’ai dénoncé en 2001 à travers la presse.

avatar
veriteAMER

Les frères de haine et de tribalisme sanglant s' entre-bouffent au grand jour.... aux suivants !

avatar
elvez Elbaz

Ce type est capable de tout pour parvenir à satisfaire un égo démesuré et minable!

Pas étonnant que son mentor, celui qui "aime s entendre appeler douktour" soit "un freudien raté de la chose politicienne" pour le calmer, lui et son ego de rustre !

Plus ces égos nous pompent l air par leurs manières chimpanzéennes de bomber le torse et donner de la voix plus nous comprenons pourquoi un esbroufe imposteur règne en maître monarchique sur ce pauvre pays !

visualisation: 2 / 10