Bejaia et Tizi-Ouzou raflent les prix de la 7e édition du festival du théâtre amazigh de Batna

 Hamida Aït Lhadj honorée
Hamida Aït Lhadj honorée

La septième édition du Festival national du théâtre amazigh, organisée à Batna sous la tutelle du ministère de la Culture, s’est clôturée jeudi soir au théâtre régional de Batna par une cérémonie de remise de prix.

Finalement, ce sont les théâtres professionnels de Béjaïa et Tizi-Ouzou qui ont raflé les meilleures distinctions. Béjaia pour la pièce «Muh n’Terri» de Mohya, du metteur en scène Mihoubi Latrech, (la consistance du texte et l’interprétation des comédiens). Pour le théâtre de Tizi-Ouzou, le premier prix lui a été décerné pour la meilleure adaptation à Hamida Ait-Lhadj dont la pièce a ravi le public venu de toutes les régions de la wilaya.

C’est aussi une pièce typiquement amazighe qui a eu les faveurs du public et les honneurs des organisateurs. La pièce a été écrite et mise en scène par la dramaturgique Hamida Aït Lhadj. Le théâtre de Constantine, a reçu 1e premier prix féminin. Le meilleur prix de scénographie a été emporté par la troupe de Djanet (Illizi). Le meilleur prix masculin a consacré à Kamel Zerara, du théâtre de Batna.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?