L’Arabie saoudite fait flamber ses prix de carburants

Les prix du carburants flambent en Arabie saoudite
Les prix du carburants flambent en Arabie saoudite

L'Arabie saoudite a décidé lundi d'augmenter d'au moins 50% le prix des carburants dans le cadre d'une révision des subventions touchant les prix de l'électricité, de l'eau, du diesel et des produits pétroliers, largement subventionnés dans le royaume.

Ces décisions, dont certaines entrent en vigueur dès mardi, selon l'agence officielle SPA, interviennent quelques heures après l'annonce par le royaume d'un déficit budgétaire record de 98 milliards de dollars (89,2 milliards d'euros) en 2015 et l'adoption d'un budget 2016 également largement déficitaire, en raison de l'effondrement des prix du pétrole, matière première dont l'Arabie est le premier exportateur mondial.

Selon la décision du Conseil des ministres, le prix de l'essence sans plomb 95 augmente ainsi de 50%, passant de 0,60 riyals à 0,90 riyals (0,24 dollar) le litre, et celui de l'essence 91 de 67%, passant de 0,45 riyals à 0,75 riyals (0,20 dollar) le litre.

Les prix de l'essence dans la région du Golfe sont parmi les moins chers du monde. Le géant pétrolier Aramco a annoncé sur Twitter la fermeture immédiate des stations-service jusqu'à lundi minuit afin de permettre la reprise des ventes avec les nouveaux prix.

Le Conseil des ministres a indiqué que l'augmentation des prix de l'essence était destinée à s'adapter aux prix sur le marché international. Le ministère des Finances a annoncé lundi une série de mesures d'austérité pour contenir les dépenses publiques, incluant un programme sur cinq ans pour réduire les subventions sur les prix de l'eau et des produits pétroliers. La question des subventions est très sensible en Arabie saoudite où les habitants sont habitués à des coûts très bas des services publics et des carburants.

AFP

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Bachir Ariouat

Espérant que le peuple fera le nécessaire pour chasser les Djellabas des palais.

avatar
sarah sadim

Excellent ils reviendront aux chameaux en arabie saoudite, et chez papa Bouteflika il va revenir aux baudets et anes comme son pater avec un foundouk entre Tlemcen et Oujda.

Quel spectacle ravissant en attendant l'avilissement final des arabes tarés.

Alors là je deviens Corse vous ne trouvez pas, car le kabyle n'a pas encore chassé l'arabe, pas d'inquiétudes ca va venir.