Le départ du Montagnard

Taleb Rabah.
Taleb Rabah.

Un poème en hommage à Taleb Rabah.

Tu as fait l'art quand l'art n'avait pas sa part
Les sordides mœurs te cernaient de toutes parts
Pour les marins de l'art, tu as servi de phare
À notre culture, tu étais l'authentique jarre

Ta douce voix descendait de Djurdjura notre montagne
Aux tempêtes et au froid, tu résistais comme un chêne
Avec ta voix, tu avais peint l'amour, la haine, la peine
La guerre, l'exil, l'humain, les aigles et même le chien

Sans plume, tu as rimé de sublimes poèmes
L'école de la vie t'a déposé sur les cimes
Tes mots, tu les passais au tamis et à la lime
Avec le minime, tu as décroché le rarissime

Laisse ce corps se mêler à la terre ancestrale
Derrière lui vivra ton œuvre magistrale
Ton visage nous manquera, aigle royal
Merci, Montagnard aux valeurs seigneuriales

Rachid Mouaci

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Un immense artiste kabyle!