Le poignant "Seconde épouse" de Yasmine Ajami

La couverture de l'ouvrage.
La couverture de l'ouvrage.

Dans ce livre "Seconde épouse", paru chez les éditions Michalon, l’auteur Yasmine Ajami nous livre sans pudeur ni retenue son histoire, celle d’une seconde épouse maudite par la famille.

Comment donc, elle, une femme moderne, mariée une première fois, française d’origine libanaise, femme d’affaires à Abidjan (ça en fait beaucoup !), s’est retrouvée comme seconde épouse d’un homme ? L’auteur le raconte avec une certaine distance. Elle est en effet devenue la deuxième épouse d’un grand homme d’affaires de la Côte d’Ivoire «par amour», confie-t-elle. Dans son ouvrage, elle livre ses raisons. Son intimité et cette belle mais brève histoire d’amour qu’elle a vécue. Cet homme l’a aimé et il a souhaité l’épouser, avons-nous compris. Leur relation, d’abord professionnelle, s’est muée au fil du temps à celle de deux personnes éprises l’une de l’autre. Le hic, c’est que Yasmine savait que son amoureux était marié et qu’elle serait une seconde épouse. Elle accepta le statut. Les sentiments étaient plus forts que tout, justifie-t-elle. Même de la raison.

Yasmine va ainsi se marier devant un cheikh. Mariage religieux seulement donc. Quelques mois plus tard, elle tombe enceinte. De cette union naitra une petite fille Eva. Cette petite fille connaitra très peu son père. Il va mourir d’une crise cardiaque. Commencent alors, les problèmes pour la jeune femme et sa fille. La première épouse tient là une occasion pour se venger. Avec sa famille, la première va tout faire pour «abattre» la seconde. D’abord, la famille va utiliser ses puissantes relations pour annuler le mariage. Et donc déchoir la petite Eva de ses droits à l’héritage.

Yasmine va vivre un calvaire sans fin pour faire reconnaître ses droits ainsi que ceux de sa fille Eva. C’est ce combat qu’elle raconte dans ce livre-confession. Le témoignage est poignant. Tout indique qu’il est le fruit d’une profonde blessure.

Cette histoire, aussi dramatique qu’elle puisse être, laisse à penser que par amour pour un homme, une femme peut tout surmonter ou affronter : les lois, les tabous, les frontières culturelles et idéologiques, etc. Autrement dit qu’il ne faut jamais dire jamais à une relation.

Kassia G.-A.

"Seconde épouse" de Yasmine Ajami aux éditions Michalon.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?