L'écrivain bélarusse Svetlana Alexievitch prix Nobel de littérature

 Svetlana Alexievitch
Svetlana Alexievitch

La Bélarusse Svetlana Alexievitch a remporté jeudi le prix Nobel de littérature, a annoncé l'Académie suédoise.

Journaliste et écrivain, elle a été récompensée pour son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque, a expliqué le jury. Svetlana Alexievitch, 67 ans, née Soviétique, est la quatorzième femme à remporter le Nobel depuis sa création en 1901.

"Je viens de lui parler, a confié à la télévision publique SVT la secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, Sara Danius. Elle n'a dit qu'un mot: Fantastique ! C'est un grand écrivain qui a trouvé de nouveaux chemins littéraires", s'est félicitée Mme Danius.

Née en Ukraine en 1948, Svetlana Alexievitch a écrit de nombreux romans : La guerre n'a pas un visage de femme en 1985, Les Cercueils de zinc (Christian Bourgois en 1990), La Chute de l'Union soviétique, etc.

Donnée favorite depuis plusieurs années, Mme Alexievitch est l'auteur de livres poignants sur la catastrophe de Tchernobyl ou la guerre d'Afghanistan, interdits dans son pays qui ne lui pardonne pas le portrait d'un homo sovieticus incapable d'être libre. Son oeuvre, composée sur la base de multiples témoignages patiemment recueillis, est traduite en plusieurs langues et publiée à travers le monde.

Des spectacles d'après ses livres ont été mis en scène en France et en Allemagne, où elle a reçu en 2013 le prestigieux Prix de la paix à la foire du livre de Francfort. Elle succède au romancier français Patrick Modiano, primée en 2014, et emporte la récompense de huit millions de couronnes (environ 860.000 euros).

Avec AFP

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?