Le pétrole baisse après un fort rebond mercredi

Le cours de pétrole fait le yoyo
Le cours de pétrole fait le yoyo

Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, après un rebond occasionné par une baisse surprise des stocks américains de brut, et avant la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur un éventuel relèvement de son taux directeur.

Vers 10h00 GMT (12h00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 49,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 58 cents à 46,57 dollars. Les cours de l'or noir repartaient en baisse ce mardi après leur fort rebond de la veille grâce à un recul surprise des stocks américains de brut et une légère baisse de la production américaine.

Selon le Département américain de l'Énergie (DoE), lors de la semaine achevée le 11 septembre, les réserves commerciales de brut ont décliné de 2,1 millions de barils pour atteindre 455,9 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse de deux millions de barils. Mais si le rapport du DoE était positif pour les cours du côté du brut, il était baissier pour les produits pétroliers dont les stocks ont augmenté.

La hausse des réserves de produits pétroliers a noyé la baisse des stocks de brut, estimaient les analystes de PVM. Les marchés restaient par ailleurs prudents avant une décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) sur son taux directeur attendue à 18H00 GMT ce jeudi.

Le jour dont on parle depuis des mois est enfin arrivé mais la prudence devrait continuer à être de mise au fil de la journée, tant que la banque centrale américaine n'a pas rendu sa décision, commentait Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Une hausse du taux de la Fed rendrait le dollar plus attractif pour les cambistes, ce qui devrait renforcer le billet vert. Mais cette perspective aurait également pour conséquence de peser sur les cours de l'or noir libellé en dollars en le rendant plus onéreux pour les acheteurs munis d'autres devises.

AFP

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?