A Khenchela, pour avoir un logement il faut coucher avec le maire ! (vidéo)

Une femme de Khenchela accuse.
Une femme de Khenchela accuse.

Les exclus des logements sociaux dans la ville de Khenchela ne décolèrent toujours pas. Ils ont tenu un rassemblement hier devant l’entrée de la wilaya pour exiger plus de transparence dans le traitement des milliers de recours qu’ils ont adressé à la commission d’attribution.

Le droit de cuissage est de vigueur à Khenchela, comme sans doute dans d'autres villes du pays. Dans une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, une jeune femme divorcée accuse plusieurs responsables de lui avoir fait des propositions indécentes en contrepartie de son inscription dans la listes des bénéficiaires des logements sociaux : "Je vis dans un garage avec ma fille asthmatique, j’étais voir le maire [ pour lui exposer ma situation], mais il m’a fait des propositions indécentes comme tous les autres responsables que j’ai sollicité" confie-telle en pleure.

D’autres citoyens, nous ont affirmé que plusieurs proches de responsables ont bénéficié de logements sociaux, sans que la commission d’attribution ne les inquiète en dépit du nombre très élevés des recours.

Par ailleurs, plusieurs associations ont annoncé dans un communiqué, la constitution d’un front contre le détournement du foncier agricole dans le sud de la wilaya. Ces associations appellent les citoyens de la wilaya à la mobilisation contre la corruption qui gangrène la wilaya. Le courageux temoignage de cette dame lève le voile sur les indécentes pratiques de certains "élus" qui profitent de leur poste de responsabilité. La justice ira-t-elle jusqu'à se saisir de cette affaire après ce témoignage ?

Jugurtha Hanachi

Vidéo :

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (9) | Réagir ?

avatar
deradji nair

Vous etes très courageuse madame au moins une dame du bon boulot se fait connaitre via les journaux et meme sur des vidéos.

avatar
rabah Benali

@ Mr Deradji Nair

Bonjour

Absolument Monsieur Nair, ce que vous dites n'est pas à exclure. La dame peut avoir usité d'un tel scenario sachant que le sexe et tout ce qui va avec comme monnaie d'échange est le sujet "tabou/h'chouma" qui "titille" à la débilité obsessionnelle la société algérienne dans le plus profond de ses entrailles, de son "kamis" et de son "nighab". Pour ne pas dire au plus profond de ses slips et ses culottes même s'ils sont chinois ou bangladais donc "non hallal laa yadjouz".

Par contre, lorqu'on sait le niveau de clochardisation et de perversion avancées

atteint par la société DZ en générale et par les néo-colons qui la gère en particulier, le doute ne peut être que très permis.

Une peuplade d'env. 40 millions d'âmes dont la moitié a moins de 30 ans qui accepte un septuagénaire sénile, incapable de faire pipi ou de gérer him self ses couches, comme "chikour président absolu" à vie, ne peut qu'accepter sans mot dire aussi, toute dégénérescence, perversion et mensonge quelqu'ils soient et de quelque nature que se soit.

Dans une société saine et équilibrée, un tel fait divers appellerait sans doute, les deux parties à aller jusqu'au bout de leurs dires et délires réciproques. La dame saisirait la justice et présenterait les preuves de ses propos. Le maire se défendrait dans le respect de la loi.

Mais comme nous ne sommes pas dans un tel scénario, essayons plûtot de comprendre, dans cette même logique "sexologique" d'une société pervertie et dépravée au profond de son âme, les faits suivants: Le "chikour suprème nouveau de l'Algérie" vient juste de mettre KO le grand et fameux "Rab A'dzair ancien". Donc, l'andicapé à la charrette "chikour absolu nouveau" est apparement toujours "virile" et entreprenant comme César. Et ce dans tous les sens du mot. Sa vie durant, l'andicapé a vécu célibataire dans une société prude et puritaine à l'obsession. Est ce que les spécialsites en sciences humaines de la terre et de navarre peuvent à présent, nous expliquer; comment il a géré sa libido et les "pulsations" qui vont avec et ce durant toute son existance ?? En modus manuel éventuellement !! ?? Mistère !!

Un penchant vers le "rose/bobons gay" re-mistère. C'est extrèmement "h'ram".

N'est ce pas là un sujet de thése pour nos intellos en psycho et socio ?? même les avis des plus "arabo - momohisés" d'entre eux, pourront peut être nous éclairer.

Si on pouvait expliquer à nos enfants et petits enfants, cette énigmatique "Da3oussou", le sujet du présent fait divers deveindrait utile et éducatif. Il serait absolument bien mieux compris dans le royaume des prudes et des putitains XX large d'Algérie. Rabah Benali NB. ("Da3oussou"= Malédiction pour les réfugiés non Amazhigh).

visualisation: 2 / 8