Six affaires douteuses de Ténès : des citoyens interpellent le wali de Chlef

Ténès, un port, une ville qui pourrait être beaucoup mieux si...
Ténès, un port, une ville qui pourrait être beaucoup mieux si...

Monsieur le wali de la wilaya de Chlef,

Nous sommes des citoyens de la ville de Ténès avisant plusieurs de affaires douteuses concernant la gestion fluctuante de notre P/APC Ténès, wilaya de Chlef et qui nous affligent profondément sans parler du laisser-aller et des inadvertances concernant plusieurs domaines afférant à ses compétence à savoir : l’état délabré des quartiers, carence en hygiène publique, indisponibilité pour recevoir nos doléances etc...

A cet effet, nous soumettons à vos soins ci-dessous des révélations de certains employés de la mairie, offusqués par ce qu’ils qualifient comme intolérable, ce qui se passe comme outrance sous leurs regards impuissants, vous demandant d’examiner ces faits pour lever toute ambiguïté.

Affaire n° 1 : Projet du jardin du centre-ville :

Le projet du jardin situé en face le siège de l’APC dans lequel le promoteur en charge du projet a été privilégié en évinçant deux autres promoteurs pourtant mieux classés en première et deuxième position des offres ! Ce même projet n’a même pas lieu d’exister vu que ce jardin était en parfaite état. Etant privilégié, le promoteur est soumis au ordre et soustraite certain tâches et travaux aux proches et amis du mair,e comme la fourniture des plantes et travaux de jardinage.

Affaire n° 2 : Opération de nettoyage du cimetière :

L'opération de nettoyage du cimetière est accordée d’une manière totalement contraire à la règlementation de gré à gré, avec un simple bon de commande, nous déclare un élu désemparé ! Ces même travaux ont été réalisés par les éléments de l’Algérie Blanche et avec le moyen et logistique du parc communal, résultat du compte l’heureuse personne en charge du nettoyage du cimetière a engrangé la somme de 50 à 60 millions sans verser un sou et sans aucun effort.

Affaire n° 3 : Création d’une association culturel «écran» par le P/APC Ténès pour engrangé 1000 000 DA :

Création d’une association culturel "écran" par le maire de Ténès dont il est membre fondateur avec des personnes de son sérail du RND dont curieusement sont majoritairement membre du bureau RND Ténès. But du jeu cette fois aussi engrangé 100 millions de centimes par le maire lui-même, donc le maire crée lui-même une association pour ensuite se donner à lui-même la somme de 100 millions comme subventions !!

De sources dignes de foi la somme est soigneusement conservée en vue du financement de la future échéance électorale.

Affaire n° 4 : Le marché hebdomadaire de la commune de Ténès :

Le marché hebdomadaire de la commune de Ténès a été cédé de gré à gré à une personne dont on ignore l’origine et la relation avec le P/APC Ténès, mais étonnamment tout de même le montant de la location s’élève à 400 millions de centimes contrairement au montant de la location qui s’élevait à 650 millions de centimes l’année passée (2014), ce qui est vraiment surprenant surtout que la loi permet une majoration annuelle de 10 % annuelle.

Affaire n° 5 : Attribution de 03 lots de Terrain de plus de 1000 m2 :

Attribution de 03 lots de terrain de plus de 1000 m2 chacun par P/APC Ténès à des particuliers, ces même lots n’appartenant même pas au domaine de l’APC mais relève du domaine maritime et forestier.

Affaire n° 6 : Recrutement de 10 agents de sécurité :

Recrutement de 10 agents de sécurité à la commune de Ténès en délaissant l’intégration comme prévu par la loi ceux déjà en exercice a titre de formule "El Idmadj" !!

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (0) | Réagir ?