Un été particulièrement chaud !

L'ancien émir terroriste recherché par l'ANP veut investir la scène politique
L'ancien émir terroriste recherché par l'ANP veut investir la scène politique

Les derniers développements avec la résurgence de la mouvance islamiste sur la scène politique et la multiplication des attentats terroristes ne semblent pas anodins.

D'un côté, l’ex-sanguinaire et chef de l’AIS (armée islamique du salut) qui, en toute quiétude, organise un regroupement de ses fidèles dans une tentative manifeste à vouloir redonner vie à son abominable organisation au su et au vu de tous, et comme par ricochet à ces regroupements islamistes, les salafistes et leurs sympathisants qui se redéploient dans les villes et les côtes pour imposer leur charia et le comble des combles, les autorités publiques qui laissent faire. A quoi rime tout ça ?

Si l’armée nationale (ANP) ne cesse de traquer et de combattre les terroristes à travers les maquis du pays, pourquoi le pouvoir politique n’accompagne-t-il pas cette même traque et ce même combat sur le terrain politico-idéologique ? Comme si on affaire à deux centres de décisions diamétralement opposés dont l’un combat le terrorisme et l’autre protège le courant islamo-salafiste, qui lui-même nourrit les maquis terroriste.

De cette situation plus que kafkaïenne, l’armée est tout à fait dans son rôle et dans sa logique, elle est pleinement engagée dans la lutte antiterroriste et dans la sécurisation du pays, ce qui est tout le contraire chez nos décideurs politiques, tellement confortés par leur concorde civile (devenue un dogme à ne pas enfreindre), ils n’arrêtent pas de ménager la bête immonde et de traquer ceux et celles qui s’interposent à elle.

Veut-on par-là rééditer le scénario des années 1990 ? Tout porte à le croire !

S. Guenifi

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Bachir Ariouat

La température n'est pas assez élevé pour ceux qui prétendent dirigés notre pays, mais c'es vrai que nos barbus commencent à sortirent de l'ombre et à se préparer, pour allumer le feu chez nous aussi.