Du rififi à la présidence de la République

Saïd Bouteflika, en Richelieu, dirige l'Algérie et fait main basse sur les leviers de décision
Saïd Bouteflika, en Richelieu, dirige l'Algérie et fait main basse sur les leviers de décision

Têtu est le temps qui n’arrête point son cours, un temps d’incertitude de quoi sera fait notre lendemain. Et par une folle nuit à la résidence présidentielle de Zeralda, des adolescents, militaires de surcroît, faisaient du bruit et se lançaient des pétards pour festoyer la dernière soirée du ramadan. «Un grabuge d’enfants." C’est du moins ce que l’on nous a poussé à croire par le passé et par l’actuel présent.

Et grande fût notre surprise, que pas moins de 3 pontes militaires, en ont fait les frais dare-dare, par une fin de leur mission respective. Ainsi donc, les Puissants généraux, patrons de la garde républicaine, de la sécurité et du protocole présidentielle et de la direction de la sécurité intérieure et du contre-espionnage ont été traînés au Temple de l’incongru, pour être sacrifiés sur l’autel de la bêtise et de la compromission.

Et les gorges chaudes, par salon de coiffure et taxis interposés, se font échos des guéguerres que se livrent les tenants du pouvoir et leurs relais, pour justement, s’offrir dans l’après-Bouteflika, une place bien en vue dans les loges présidentielles, quitte à payer au Diable son tribut.

La chasse aux sorcières lancée, au lendemain de l’attaque terroriste de Tiguentourine, décapitant le DRS, cette colonne vertébrale du pays, d’une pléthore de ses cadres et l’attaque frontale bénie dans les salons feutrées et capitonnées de la présidence par le Drebki de service de la pétaudière FLN à cette même institution, les mises à la retraite de tant de cadres jeunes civils et militaires, couvert d’un voile pudique de légalité : Restructuration des services...sic ! Une Tlemcenisation des arcanes du pouvoir, qui cache mal un maccarthysme dont les desseins inavoués sont de laver plus blanc que neige un régime souillé depuis plus de 15 ans par tant de scandales, de compromission, de corruption et de rapine.

Juste Dieu, des criminels en col blanc montés en puissance, faisant main basse sur les richesses du pays, près de 800 milliards de dollar pour faire notre bonheur, sous l’oeil bienveillant de Said Bouteflika, le Richelieu du moment, qui les fait et les défait. Hypothéquant chaque jour que Dieu fait, l’avenir de tout un peuple.

La chute brutale du cours du pétrole et son manque à gagner pour le pays, laisse présager beaucoup de répercussions , de soubresauts et de sacrifices qu’aura à payer le petit peuple, avec ses sans-le sous, ses sans-voix et ses sans-logis. La paix sociale achetée par à- coups conjoncturels est sérieusement menacée ,et déjà, le tout nouveau riche Ali Haddad, le parvenu et puissant patron du forum des Chefs d’entreprise annonce la couleur en demandant la suppression du support étatique de produits alimentaires de première nécessité, est-ce vraiment le moment d’introduire une telle initiative ,la veille d’une rentrée sociale que les experts redoutent d’être explosive, en effet, les hausses constantes du prix des aliments, et notamment le pain, l’irrévérence à la dignité humaine ont toujours été les ferments du ras le bol populaire, tout comme l’étaient, hier, les événements de Nancy (1771) et Versailles(1789),prélude à la révolution Française.

Du rififi à la présidence ? Allons donc. Un secret de polichinelle, ça a toujours été le cas, Comment saurait-il en être autrement lorsque l'on sait que l'oligarchie, le népotisme, les passe-droits, les compromissions, la corruption, les alliances contre-nature et pour boucler la boucle, un “têtu” président aux pharaoniques prétentions, accroché à ses acquis et privilèges, refusant d'admettre que chaque chose a un temps, seul le temps est infini, qu'il est temps pour lui de céder la place et avoir à l’esprit que chaque Pharaon a son Moïse.

Brahim Ferhat

Plus d'articles de : Chroniques

Commentaires (10) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

Ni RIFIFI NI SIDI ÂABOU!

Juste relisez ce que nous disait, prémonitoirement, le regretté massmar djeha, le frere MEKBEL SAID, et également les manuels du KGB relatifs à l'art et à la maniére de "liquider" tout ce qui gêne un pouvoir indû!!

En son temps le sinistre arabe sadam, utilisait ce subterfuge de la GESTION PSYCHOLOGIQUE du pouvoir pour massacrer toute opposition !

On entend des voix venus d outre "moretti et lieux de résidence du makhzen"HULULAIENT

Houuuuuuuuuuuuuuu! c'est NOUS où le deluge!!!!

avatar
klouzazna klouzazna

Le renseignement est un service qui a été dans le passé sous l'autorité de contôle d'un état major !!! en faire (années 90) un service indépendant de toute autorité et responsabilité etait une erreur anonciatrice de dérives gravissimes (médias, publicités, élections, ports, ... ) ... aux dépends de ses vraies missions !!!

visualisation: 2 / 8