Ali Amran, en avant pour la gloire !

Ali Amran envoûte son public
Ali Amran envoûte son public

Artiste chanteur en plein essor, Ali Amran engrange des succès de plus en plus grands auprès d'un public qui le hisse progressivement au rang d'une des meilleures stars que compte aujourd'hui la chanson kabyle.

Auteur compositeur, interprète dont la carrière est fulgurante, ses chansons sont vite devenues des tubes qui ont capté et charmé de nombreux fans. Ce n'est pas un hasard si son style musical emprunte quelque peu au folk song ou au pop rock, ses études en lettres anglaises y sont certainement pour quelque chose. Elles ont imprégné sa formation artistique à travers l'écoute des Beattles, des Rolling Stones, de Bob Dylan ou de Joe Cooker et de nombreux autres noms illustres qui ont marqué la scène mondiale ces cinquante dernières années.

Jeune étudiant, il grattait déjà sa guitare sur les accords de ces grands maîtres du genre. La grandeur et la noblesse de l'art n'est-elle pas justement de jeter des ponts entre les peuples et les cultures ?

Mais si Ali Amran est sensible aux sonorités du monde anglo-saxon qui apparaissent en filigrane dans ses compositions, il n'en a pas fait pour autant un modèle à suivre, il se refuse au mimétisme stérile et acculturant. Son inspiration lui vient indubitablement de la richesse du patrimoine amazigh d'où il puise l'essentiel qui nourrit ses créations.

Instruit en la matière par une éducation traditionnelle bien assimilée, enrichie par un cursus universitaire sanctionné par un magister en langue et culture amazighes, Ali Amran travaille à promouvoir un genre qui lui est propre sur un socle identitaire bien établi.

Le souffle de la terre qui l'a vu naître se répand d'une manière ostensible dans ses œuvres et leur donne irrévocablement un cachet kabyle qui s'invite dans l'espace musical universel, tant sur le plan du rythme que de la mélodie.

En outre, par ses efforts de recherche, il arrive à nous exhumer du patrimoine oublié, un choix de chansons et d'airs anciens qu'il reprend dans un habillage neuf en leur donnant une puissance de séduction jusqu'à l'enchantement. L'oreille la plus rétive ne résisterait pas à l'écoute de "Aqlalas" ou encore "Ssfina" qui font le bonheur de ses admirateurs.

Poète engagé, ses textes portent brillamment les indignations des siens à travers les mers et les continents dans un bel écrin qui mérite tous les éloges.

M. G.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Amchoum Amghar

J'ai été le voir ce dimanche à l'halamra. Et quelle déception! De l'arnaqué à l'état pur. Il chante une trentaine de minutes puis nous propose (nous impose plutôt) d'écouter Stina une finlandaise qui chante kabyle me fait-on dire; je me suis demandé d'ailleurs si j'étais kabyle tellement je comprenais rien de ce qu'elle disait, il revient ensuite pour nous dire de prendre une pause, une pause qui n'en finissait pas, il reprend par la suite pour encore une trentaine de minutes et.. .. casque 35 euros oua choukrane à la housn el intibah au revoir. Mais cher monsieur, je ne suis pas allé voir votre Stin'a! Pourquoi me l'imposer? En tout cas Il n'y aura jamais de prochaine fois

avatar

Dommage, je comprend votre frustration surtout à ce prix. Cette Stina d'ailleurs, on en a marre, elle passe partout sur les réseaux sociaux, tu comprends à peine lorsqu'elle chante.... bref, je me demande parfois si ce n'est pas ses cheveux blonds qui lui ont valu cette popularité.... enfin bref, Ali Amrane je l'aime bien