Ilemẓi n tmurt Iqbayliyen de Nabile Farès

Couverture du livre.
Couverture du livre.

"Yahia, Pas de Chance, un jeune homme de Kabylie" a été traduit en kabyle par Ramdane Achab sous le titre Ilemẓi n tmurt Iqbayliyen

Bonne nouvelle. Yahia, Pas de Chance, un jeune homme de Kabylie c'est l'ouvrage que Ramdane Achab a traduit en kabyle et édité. Il sera disponible les jours qui viennent en Algérie. Yahia, pas de chance est le premier roman de Nabile Farès, il l'a écrit pendant la guerre pour l'indépendance de l'Algérie. "C’est un livre qui demeure un lieu de travail et de poésie vivante", a-t-il confié dans un entretien à Peter Thompson et Roger Williams U .

S'attaquer à un écrivain aussi atypique par l'écriture n'a pas dû être de tout repos pour le traducteur. Nabile Farès, né en 1940 à Collo, est l'auteur des exils et des allers-retours entre les langues et les territoires. Poète de l'allégorie et de l'image, Nabile Farès s'est taillé un chemin, original, en solitaire.

Par cette traduction, Ramdane Achab permet de nous réapproprier cet ouvrage. Un juste retour aux sources en somme. Puisque Nabile Farès se revendique Amazigh tout en inscrivant son identité dans le Maghreb.

Fils d'Abderrahmane Farès, président de l'Exécutif provisoire, Nabile Farès a commencé ses études en Algérie puis en France. En 1971, il décroche son Doctorat en sociologie sous la direction de l'immense militante et sociologue Germaine Tillion. Il ne s'arrête pas là. Mais auparavant, en 1968, il a obtenu une maitrise de philosophie qu'il a menée sur le philosophe français Merleau-Ponty sous la direction d'Emmanuel Levinas. Excusez du peu ! Il deviendra d'ailleurs un disciple de ce dernier.

Hamid A.

La quatrième de couverture de l'ouvrage

Iḍelli-nni, tama n lagaṛ n Tizi-Wezzu, ṭṭerḍqen sin ifaguten-nni ineggura n tmacint, d ifaguten n sselɛa yedda-d yid-sen lɛasker. Lagaṛ di lweqt-nni, d nettat i igan talast : laman agemmaḍ-a di tama n temdint, tawaγit agemmaḍ-in di tama nniḍen, γer wid izedγen d lebda akkin, ger iḥedren d isennanen ukeṛmus, tayerza n lḥif d llun-nni aberzegzaw n tferkiwin uzemmur. Di tmacint, imsukal akken ma llan tezdeγ-iten tugdi. Tugdi-nni, Yeḥya yessen-itt ula d netta, ulamma mazal ur tt-yessin ara akken ilaq iwakken a t-tḥeṛṛem seg wayen ttwalint wallen-is.

Bio de Nabile Farès

Né en 1940, Nabile Farès a fait des études de philosophie, de sociologie et de psychanalyse. Il a enseigné en Espagne, en Algérie, en France, maître de conférences à l'Université d'Alger, puis, en littérature comparée à l'université Stendhal, Grenoble. Il est l'auteur de deux thèses : "Littérature orale et anthropologie" et "Langue, culture et symbolique, la théorie anthropologique au Maghreb, études de littérature francophone". Il est également l'auteur de très nombreux autres ouvrages. Il travaille aujourd'hui, en France, en tant que psychanalyste.

Le roman est publié par les Editions Achab. Il sera disponible dans la plupart des bonnes librairies algériennes dès la mi-mars.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?