Benyoucef Mellouk : "Je suis menacé par les familles Bouteflika et Kafi"

Benyoucef Mellouk et Amira Bouraoui, porte-parole de Barakat.
Benyoucef Mellouk et Amira Bouraoui, porte-parole de Barakat.

Benyoucef Mellouk, qui a fait éclaté le scandale des «magistrats faussaires» et des "faux moudjahidines", a révélé, ce lundi à Alger, les parties qui seraient derrière les "menaces de mort" dont il a fait l’objet ces derniers temps.

"Je suis menacé par le régime et les membres des familles Kafi et Bouteflika", a déclaré Mellouk, lors d’une conférence de presse organisée par le mouvement Barakat au siège du MDS. Il a expliqué que ces "menaces de mort" sont survenues après qu’il eut «cité les noms de Mohamed Lamine Kafi (proche de l’ancien chef de l’Etat Ali Kafi Ndlr) et celui de Baghdadi proche de la famille Bouteflika à Nedroma", dans le dossier des magistrats faussaires.

Et d’ajouter : "Ils (les familles en question) ont tout en main, la justice, les services de sécurité et des mercenaires mais je n’ai pas peur". Il a affirmé aussi avoir reçu des menaces de la part de l’ancien ministre des moudjahidines, Mohamed Djeghaba. Benyoucef Mellouk a rappelé qu’en 1970, le président Houari Boumediene a signé un décret qui limite l’accès aux postes de responsabilité au sein de l’Etat aux seuls détenteurs de l’attestation communale d’ancien moudjahid et il se trouve, dit-il, que Baghdadi et Mohamed Lamine Kafi, parmi 522 autres cas similaires, ont fourni de fausses attestations pour accéder au postes de magistrats.

Benyoucef Mellouk comparaîtra devant la justice le 8 novembre prochain suite à la plainte déposée contre lui par Mohamed Djeghaba et Mostefa Mohamedi, ancien ministre de l’Intérieur, cités dans l’affaire des magistrats faussaires.

Le mouvement Barakat, selon sa porte-parole Amira Bouraoui, tiendra le jour du procès un rassemblement devant la Cour d’Alger pour exprimer son soutien à Benyoucef Mellouk.

Farouk Djouadi/El Watan du 3 novembre 2014

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
amazigh zouvaligh

J'ai suivi l’interview de monsieur Mellouk sur une vidéo, croyez moi qu'il y a de quoi faire une autre révolution!Cet authentique révolutionnaire qui a dénoncé ces usurpateurs qui sont des magistrats, faussaires, car ayant présenté de fausses attestations de membres de l'ALN ou OCFLN, à l'indépendance pour être à la tête des ministères comme celui de la justice et des moudjahidin , et ils y sont arrivés. Monsieur Mellouk en patriote et nationaliste avait dénoncé ces usurpateurs qui étaient dans l'armée française, soit comme engagés militairement, soit agent des SAS, et tout cela avec des dossiers ficelés, et l'affaire avait commencé du temps de Boukharouba, d’après monsieur Mellouk, Boukharouba avait reçu le dossier 2 mois avant sa mort.

L'affaire avait été relancé du temps de Chadli, quand Ben Hamouda était ministre de la justice ;mais se heurta à leur force, car ils ont tissé des liens très solides dans tous les rouages de l'état, Ben Hamouda a donc été éjecté de ce ministère, monsieur Mellouk a plusieurs fois dans son interview insisté qu'ils sont très puissants!

A l'arrivée de monsieur Boudiaf, le dossier a été relancé, et c'est à partir de ces dossiers que Boudiaf utilisa la fameuse sentence <<la mafia politico financière>>, en voulant coûte que coûte faire payer cette mafia Boudiaf finira par etre assassiné en direct!

A l'arrivée du HCE en 1992, à sa tète Ali Kafi , après l'assassinat de Tayeb Alwatani, l'affaire a été relancé par ce têtu Mellouk à qui il faut rendre un grand hommage, le dossier étant arrivé à la présidence, et coup de tonnerre un parent d'Ali Kafi fait parti de ces harkis, et c'est le voleur qui cri Oh !voleur;c'est Mellouk qui se voit être poursuivi par la présidence, certainement qu'Ali Kafi avait signé cette fausse attestation pour son parent, voilà les révolutionnaires sans scrupules, et qui était à la tête de la Wilaya 2 après le décès de Zighout Youcef, et cet Ali Kafi avait osé s'attaquer à son maitre Abane!

Vint l'arrivée de Bouteftef à la présidence du pays en 1999, le dossier atterrit une quatrième fois à la présidence, et autre coup de tonnerre, un autre parent de Boutef, fonctionnaire à Oujda dans l'administration marocaine, se trouve être lui aussi avec une fausse attestation de moudjahid et monsieur Mellouk se trouva poursuivi en justice en 2008 par les sbires du clan d'Oujda!

Voilà ou en est l’Algérie des malgacho tlemceniens, traîtres, qui ont tout falsifié, squatté le pouvoir en plaçant tous les traîtres, fils de caïds, agents de la France à tous les niveaux et postes stratégiques du pays!

Monsieur Mellouk est toujours menacé par ces traîtres, et il appartient à tout algérien digne de tout faire afin que cette affaire doit être traitée vite et avec impartialité, et faire pression sur ce pouvoir mafieux et assassin afin d'en finir vite et châtier ces faussaires et usurpateurs qui ont dilapidé l'argent du peuple !Que tous les intellectuels, universitaires, paysans, artisans, simples citoyens, moudjahid s'il en reste encore qui ont une dignité de lancer un appel tous en commun afin d'élucider cette affaire, rendre justice au pays, au peuple et à cet infatigable Mellouk que je salut encore, et qui est toujours menacé par ces lâches, traîtres et malfrats!car ce sont ces faussaires qui dirigent la pseudo justice, et ils ont formé d'autres qui leur font allégeance, car ce sont ces nouveaux formés par cette pègre qui ont condamné Mellouk en 2008!

Ce dernier est toujours menacé, il la répété plusieurs fois dans son interview, et ayant vu que la pseudo justice de la RADP, n'ayant rien fait, a fini par s'adresser aux instances internationales, justice de la Haye, et le TPI!Oui, soyons solidaires, car cette histoire doit réveiller tous les algériens qui veulent sauver leur pays qui est menacé par ces traîtres, et dont la responsabilité de la déchéance du pays n'est plus à démontrer!

Chers concitoyens !soyons tous unis et solidaires de ce monsieur afin de sauver notre pays et en même temps rendre un vibrant hommage à monsieur Mellouk, et honorer la mémoire de nos martyrs qui se sont sacrifiés pour cette terre ou l'injustice ne devrait jamais y régner!

NB;d'apres monsieur Mellouk;jusquà 1978, il y avait 195. 000 moudjahids;mes chers actuellement;il y a environ 5 millions, faites vos comptes, combien de milliards de dinars qui sont pompés par ces traîtres, sans compter d'autres avantages, et c'est pour ce-là d'ailleurs que le budget des <<moudjahidines>>augment chaque année au lieu de diminuer, et il est le deuxième après celui de la défense

avatar
moh arwal

Ceux qui ont menacé un homme comme Mr Mellouk qui a eu le courage de denoncer les faussoyeurs de l'algerie doivent maintenant a se tenir a carreau ;le peuple les a en ligne de mire et ils ont interet a ne pas toucher à ce Monsieur avec un grand M.

visualisation: 2 / 7