Un Comité pour soutenir les 32 jeunes manifestants de Haïzer

Ces jeunes ont essayé d'empêcher la mascarade électorale du 17 avril.
Ces jeunes ont essayé d'empêcher la mascarade électorale du 17 avril.

Les contrecoups de la mascarade électorale du 17 avril dernier se font toujours sentir. Jeudi, au passage de ces jeunes devant le juge, un rassemblement aura lieu à Bouira.

Trente-deux jeunes manifestants de Haïzer une petite ville proche de Bejaïa, vont passer jeudi matin devant le tribunal de Bouira pour des faits qui remontent à la dernière mascarade présidentielle.

Dans un communiqué rendu public le comité de soutien souligne que à ces 34 jeunes «présents devant le Centre de vote du chef-lieu de la commune (Haïzer, ndlr) ont été dispersés par des forces policières provocatrices intervenues violemment». C’est au cours d’une émeute que ces jeunes ont été interpelés par les services de sécurité.

Les faits qui leurs sont reprochés sont les suivants indique le communiqué : Attroupement et sabotage intentionnel, atteinte et violence directe sur les forces de police lors de l'exercice de leurs fonctions, perturber le travail du Bureau du vote et obstruction de voie publique».

Le comité de soutien observe que «force est de constater qu’une fois de plus, le Pouvoir algérien a eu recours à son arsenal antidémocratique et répressif dans le seul but de criminaliser et de bâillonner le droit à l’opposition, à la manifestation et à l’expression».

A cet effet, le comité de soutien, appelle à un rassemblement de soutien à nos jeunes innocents. Le sit-in se tiendra devant le tribunal de Bouira (Château d’eau), le 23 octobre, à partir de 09h.

L.M.

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
amazigh zouvaligh

Bientôt un code d'honneur sera promulgué en Kabylie, tout kabyle qui se présentera aux urnes de ce système bâtard des malgacho tlemceniens arabo islamistes, sera banni en utilisant la loi de la déconsidération.. <<cette loi pour ceux qui ne la connaissent pas est une loi de nos ancêtres de la Numidie sous tous les rois berbères>>. Cette loi consiste à chasser tout citoyen manu militari qui transgresse le code du village ou ayant commis l'irréparable, à l'image du déshonneur, etc.. et ne peut en aucun cas y remettre les pieds, car dans les royaumes berbères, point de prison, vu que la liberté est la chose la plus sacrée, et c'est pour cela d'ailleurs qu'on nous appelle Imazighen ou hommes libres, et c'est pour cela aussi qu'on n’arrête pas et on n’arrêtera jamais de lutter contre toute forme de dictature ou d'injustice, c'est dans nos gènes et chromosomes qu'on a cet viscéral atavisme de liberté, alors inutile d'essayer toutes vos alchimies comme celle de votre arabisation, islamisation, et toutes vos saletés que vous n’arrêtez pas d’expérimenter, ça ne marchera jamais, car on a tété le lait de la liberté aux seins de nos mères et arrières grands mères à l’image de Dyhia appelée par les sauterelles arabes Kahena ;Tinhinane, Fadhma N'soumer, Djamila Bouhired, Djamila Boupacha et toutes les autres qui continuent à enfanter jusqu'à présent et indéfiniment!