Assassinat de l’otage français : l’Anavad appelle à un rassemblement

Ferhat Mehenni.
Ferhat Mehenni.

Le réseau Anavad nous a transmis un communiqué au sujet de l'assassinat d'Hervé Pierre Gourdel.

Après plus d'une centaine de commerçants kabyles kidnappés pour des rançons, voici que, pour la première fois de notre récente histoire, c'est un Français, Hervé Gourdel qui est enlevé le 21 septembre 2014 par des terroristes islamistes avant que ces derniers n’annoncent le 24 septembre l’avoir décapité. Tout en soupçonnant les services algériens d’être derrière cette affaire, comme derrière l’assassinat du footballeur de la JSK, Albert Ebossé, il y a un mois, dans le but de porter atteinte à l’image des Kabyles, ceux-ci se mobilisent pour dénoncer le machiavélisme de la clique qui règne en Algérie au nom de Bouteflika.

La Kabylie est livrée depuis 1999 au banditisme, la prostitution et l'insécurité et paradoxalement à l’occupation militaire qui les favorise. L'état algérien est le seul responsable de cette dégradation de la situation chez nous, ainsi que de la fin tragique du ressortissant français Henri Gourdel. Notre honneur en tant que Kabyles est mis en cause. Notre image internationale en est abîmée.

Nous appelons toute la communauté kabyle en France à réagir, en participant dans un premier temps au rassemblement que nous organisons au Trocadéro samedi 27 septembre à 15h.

Soyons dignes de la Kabylie !

Soyons à la hauteur de nos responsabilités pour :

1) Dénoncer l’assassinat d'Hervé Gourdel par les terroristes islamistes avec la complicité des services algériens

2) Dénoncer le régime algérien qui livre la Kabylie à l'insécurité servant de prétexte à l’occupation militaire du territoire kabyle.

3) défendre l'honneur de la Kabylie et son droit à son autodétermination.

Pour le Réseau-Anavad

Ahmed Haddag, président

Ministre des Institutions du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?