RSF lance un pétition pour libérer les journalistes d'Al Jazeera

RSF lance un pétition pour libérer les journalistes d'Al Jazeera

MONSIEUR SISSI, LIBÉREZ LES JOURNALISTES D’AL-JAZEERA DÉTENUS EN ÉGYPTE

Il y a un mois, le 23 juin 2014, un tribunal égyptien condamnait trois journalistes d’Al-Jazeera, l’Australien Peter Greste, le Canado-Égyptien Mohamed Adel Fahmy et l’Égyptien Baher Mohamed à des peines allant de sept à dix ans de prison. Dix-sept autres accusés ont également écopé de sept à dix ans de prison, dont onze par contumace, parmi lesquels figurent trois journalistes étrangers.

Les journalistes égyptiens se sont vu reprocher d’appartenir à une "organisation terroriste", les Frères musulmans, et d’avoir "terni l’image de l’Égypte". Quant aux journalistes étrangers, ils ont été condamnés pour "diffusion de fausses nouvelles". En réalité, la ligne éditoriale d’Al-Jazeera a déplu au pouvoir. SIGNEZ CETTE PÉTITION : LES JOURNALISTES N'ONT PAS À ALLER EN PRISON POUR AVOIR EXERCÉ LEUR MÉTIER !

Ce procès inique, totalement orchestré politiquement, démontre la dérive totalitaire d’un régime égyptien qui piétine la Constitution adoptée en janvier 2014. Loin d’en être le garant, le maréchal Al-Sissi, élu à la tête de la République arabe d’Égypte fin mai dernier, se fait le fossoyeur des libertés fondamentales, notamment de la liberté d’expression et d’information. Nous demandons expressément au président Al-Sissi de faire tout ce qui est en son pouvoir pour libérer les journalistes, et ce, par quelles que procédures que ce soient. SIGNEZ CETTE PÉTITION : LA NOUVELLE CONSTITUTION DOIT ÊTRE APPLIQUÉE ET L’ÉTAT DE DROIT RESPECTÉ !

Depuis la destitution du président Mohamed Morsi en juillet 2013, six journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, dans l’impunité la plus totale. Au moins 65 professionnels de l’information ont été interpellés, des médias ont été censurés, d’autres fermés. De nombreux journalistes sont derrière les barreaux dans l’attente de leur procès. Le pouvoir organise une « véritable chasse aux journalistes » qui vise tant les professionnels des médias affiliés aux Frères musulmans que les autres. SIGNEZ CETTE PÉTITION : LA LIBERTÉ DE L’INFORMATION NE DOIT PAS ÊTRE PRISE ENTRE DEUX CAMPS !

Depuis le début du soulèvement en janvier 2011, les différents pouvoirs en place ont cherché à contrôler et museler les médias, que ce soit le Conseil suprême des forces armées et les Frères musulmans. L’Égypte figure aujourd’hui à la 159e place au Classement mondial de la liberté de la presse, établi par RSF pour 2014. AIDEZ-NOUS À DÉFENDRE LA LIBERTÉ DE L’INFORMATION EN ÉGYPTE !

Reporters sans frontières

Lien vers la pétition : MONSIEUR SISSI, LIBÉREZ LES JOURNALISTES D’AL-JAZEERA DÉTENUS EN ÉGYPTE

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?