Le site de la fondation Tiregwa piraté à quelques jours de la semaine culturelle Amazighe d'Ottawa-Gatineau

L'affiche
L'affiche

La Fondation Tiregwa nous a transmis le communiqué suivant.

Pour cause du piratage du site de la fondation Tiregwa, le programme de la Semaine culturelle amazighe se trouve dans le site : www.tiregwa.org.

Cet événement, une première au Canada, regroupe pour la première fois des représentants de cette culture millénaire venus de Libye, de Tunisie, du Maroc et de l’Algérie (Kabyles, Chaouis, Chenouis, Mzabs, Touareg, etc.), mais aussi du monde entier et notamment de France et d’Amérique, pour des conférences-débats entre d'autres manifestations culturelles.

L’événement se déroulera dans la région de Gatineau/Ottawa. Les lieux choisis, à savoir les deux universités (UQO, U-Ottawa), sont aussi révélateurs de la composante qui souffre le plus de la marginalisation et requiert le soutien de tous les amoureux de la liberté.

N’hésitez pas à partager cette invitation pour faire de cette fête une réussite et un événement inoubliable, voire historique.

Nous remercions au passage le travail effectué par l’ACAOH et Tiregwa, qui veut dire les cours d’eau, dont encore une fois les forces du mal viennent de pirater le site web; mais ce n’est que peine perdue, car on ne peut éternellement faire de l’ombre à la Vérité qui saura s’imposer d’elle-même. Et les cours d’eau arriveront tôt ou tard à rejoindre la rivière.

A. A. Mohammed

Gatineau, Canada

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

La kahina, reine des amazighs (berberes)

Une femme dans la société amazigh (berbère) qui commande aux hommes a un caractère sacré. De son vrai nom Dahia, fille de Tabet, fils de Nicin (ou Tifan selon les auteurs) la reine Dina Kahina – dont le nom signifie en punique « la prophétesse », et en hébreu : « fille de Cohen » – était une amazigh de confession juive.

Une reine des Monts Aurès, réputée très combative. Pourquoi ? Au VIe siècle, l’islam imposera par le Coran, la soumission de l’homme à Allah, dieu arabe, sorti de la tête d ’un illuminé arabe et la domination de toutes les religions qui précédèrent l’islam, impliquant ainsi une conversion par la force de tous les individus. Pour cette reine de la tribu des Djéroua dont la descendance amazigho- libyenne se libéra de la tyrannie des Pharaons, la soumission au dogme de l’islam devenait insupportable. Elle montrera une détermination farouche à combattre l’envahisseur barbare arabe.

Sa résistance obstinée de (696 à 700) à abjurer sa foi pour un islam prosélyte et hégémonique, fera entrer son nom dans la légende de la société berbère et du monde arabo-islamique. Elle se serait battue vaillamment contre Hassan ibn Noomane, le colon envahisseur arabe, jusqu’à la mort causant d’énormes pertes dans les rangs de cet ennemi juré. elle saura mourir dignement en reine, près du puits de Bir-el-Kahina là où elle finira tristement décapitée en l’an 701. Sa tête sera expédiée avec les premières invasions barbares, en guise de trophée, au khalife Abd-el-Malek.

La preuve que la résistante et la martyre qui a combattu les arabes, la kahina, n ’a JAMAIS demandé à ses enfants de se soummettre à la réligion arabe, car ELLE A REFUSE, et c ’est pourquoi elle a été décapitée et sa tête expédiée en guise de trophée au khalife arabe !

La falsification de l histoire par les arabes et l histoire fasifiée écrite par eux, arabes barbares envahisseurs, faisaient dans le mensonge historique, souvent écrit par les vainqueurs envahisseurs arabes que la kahina aurait demandé à ses enfants de se soumettre au dieu arabe allah !

De nombreux membres de la tribu des Djéroua n ’ont eu que le choix, soit de se soumettre aux arabomusulmans et à leur dieu arabe allah, soit de mourir décapités comme leur reine LA KAHINA.. Beaucoup ont choisi de préserver leurs vies, ce qui est comprehensible.

Le fils aîné de Kahina deviendra gouverneur du mont Aurès. Plus tard, au XIe siècle, Ibn Khaldoun raconte que 100. 000 arabes envahisseurs piedsnoirsarabes, Hillaliens et Soleimiens arrivés d’Égypte ravagèrent tout le pays. Il se produisit alors un phénomène incroyable, celui de voir plusieurs millions d’habitants, tous amazighs (berbères), anciens païens, phéniciens ou juifs, se soumettre, ou mourir décapités, et se convertir contraints et forcés à la religion de leurs envahisseurs arabes, au point d’en oublier leurs origines et de se déclarer arabes. Ils oublièrent l’hébreu ancien, le punique ou le berbère pour ne plus parler que la langue de l’islam. Quelques communautés juives éparses, perdurèrent sur le plan économique et religieux avant de prendre un nouvel essor avec l’arrivée des Juifs d’Espagne à partir du XIVe siècle.

Le peuple kabyle à l’aube de ce 3 é millénaire est entrain de montrer au monde civilisé que le crime colonial arabomusulman ne sera pas parfait, et comme toute colonisation l’araboislamisme verra son joug brisé par ce peuple qui n’aspire qu ’à vivre libre, avec ses traditions, son identité sur sa terre méditerraneenne en occident africain (tafrikt) , une terre que le panarabisme colonial pense avoir à tout jamais rajouter à son escarcelle imposteur colonial monde dit arabe !

avatar
sarah sadim

La peur bleue de la diplomatie algérienne : la cause amazigh, la trouille pour les services de la DDSE "services extérieurs algériens" version Bouteflika et son colonel directeur (ex attaché ambassade de madrid) et transfereur par excellence des valises trébuchantes du clan et des fréres, alors, connerie débile que ce Hackage de ce site, pire les services canadiens vont lorgner de plus prés les infiltrés bouteflikistes au canada, aprés Bedjaoui farid et SNC Lavallin, le canada risque de ne plus supporter les errements du clan bouteflika et ses débiles barbouzeries Online, oublient ils que la NSA est trés proche au canada... hummm