Les Touareg du MNLA affirment contrôler toujours Kidal

Les membres du MNLA maintiennent leurs positions à Kidal et alentour.
Les membres du MNLA maintiennent leurs positions à Kidal et alentour.

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad informe l'opinion Nationale de l'Azawad et l'opinion Internationale que suite à l'agression et à l'attaque de nos positions par l'armée malienne tot ce matin, l'ensemble des positions occupées jusqu'ici par les Forces Armées Maliennes sont à present sous le contrôle des forces combattantes de l'Azawad.

Ainsi, le ford Millitaire, le camp I bastion principal des forces maliennes, et l'ensemble des positions de la ville de Kidal sont à present sous le contrôle des force de l'Azawad.

Le Mouvement National de Libération de l'Azawad rappelle que les forces de l'Azawad ont subit pendant une quinzaine de minutes les attaques sans réagir c'est à ce moment que nous avons compris qu'aucun autre choix nous est laissé que le recours à nos armes pour assurer notre legitime defense.

La coordination des mouvements de l'Azawad informe la communauté Internationale que les prisonniers faits aujourd'hui lors des combats sont tous des militaires et seront traités comme prisonnier en strict respect des conventions internationales.

Les Mouvements de l'Azawad réaffirment leur entière disponibilité à aller vers des négociations politiques sérieuses pour trouver enfin une relles solution politique basée sur un engagement sincère de toutes les parties.

Tout au long des combats, nous avons encouragé la MINUSMA à recevoir tous les soldats maliens desarmés qui souhaitaient trouver refuge aupres des forces Internationales.

Les mouvements de l'Azawad appellent la communauté internationale à tout mettre en oeuvre pour assurer la protection des populations de l'Azawad en territoire sous contrôle malien contre toute tentative de représailles de la part de l'armée malienne défaite.

Kidal le 21 mai 2014

Mossa Ag Attaher

Chargé de communication

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
klouzazna klouzazna

Sur la base d'une stratégie désastreuse qui visait à s'associer avec le DIABLE, le RECUPER et le RETOURNER CONTRE le prétendu ennemi, ils ont fini par se faire chasser eux mêmes de leurs propres territoires par ce même DIABLE !!!

avatar
sarah sadim

De deux solutions, la mise sous controle par l'ONU de l'Azawad évitera les tendances génocidaires de la France, du mali et la lache complaisance d'Alger, ou alors tous les autres Touaregs des pays voisins se joindront à leurs fréres touregs, et c'est la conflagration globale, avec un retrait "Dare dare de l'armée de légionnaires francais". Aucune autre solution intermédiaire ne peut se prévaloire, car le probléme initié par la france au moment de l'indépendance octroyé au mali avec l'Azawad cédé royalement au mali, est et sera toujours à la une de l'actualité et pire, sera le détonateur d'amputations territoriales qui affecteront aussi l'Algérie, la Lybie et le Niger.

ca prendra le temps qu'il faut, mais disons le franchement un remodelage géo-térritorial affectera la région, et, ce ne sera ni la prétention "Régenciaire francaise" ni les connivences politiciennes de l'algérie qui pourront stopper ce mouvement dislocatif des états concernés.

D'autres puissances, les USA, Israel et meme des pays comme le Maroc et la Lybie semblent sur un consensus avéré de remodelage térritorial plus conforme avec l'ethenicité des populations berberes Touaregs.

Alors, la virée des deux francais chez Boutef, c'est juste se "un tir" sur une jambe blessée, alger et paris dans un drole de "merdier" au futur.