Jil Djadid dénonce la répression contre le mouvement Barakat

Les manifestants du mouvement Barakat ont été lynchés par la police
Les manifestants du mouvement Barakat ont été lynchés par la police

Djil Djadid nous a fait parvenir le communiqué suivant.

Profondément ébranlé par la répression policière qui s'est abattue sur la manifestation du mouvement citoyen "Barakat" tenue ce jour mercredi 16 avril 

(Youm el Ilm) à la place Audin à Alger; Jil Jadid, tout en faisant part de son indignation et colère, dénonce avec la plus grande fermeté ces actes répressifs de la part de la police Républicaine, qui de par son comportement, ne semble plus être au service de la population mais plutôt comme un organe répressif au service du pouvoir établi. 

 A Jil Jadid ces horribles agressions des manifestants, nous ont profondément ébranlé et ne sont pas sans rappeler aux Algérois les douloureux souvenirs du 2001. A la veille d'un scrutin d'une importance capitale, Jil Jadid, qui prône la sagesse et la pondération, demande au gouvernement en charge des affaires, l'ouverture d'une enquête officielle pour déterminer les donneurs d'ordre de "charger" les manifestants, portant ainsi atteintes et violations à la notoriété de l'Etat algérien d'une part et aux droits du citoyen consacrés par la Constitution et les Conventions Internationale d'autre part. 

P/ Le Président, le Sect. National: Smaïl Saidani

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?