Un mouvement Barakat organise un meeting de solidarité avec le peuple algérien

Un mouvement Barakat organise un meeting de solidarité avec le peuple algérien

Le Mouvement Barakat implanté à Montréal appelle à un meeting de solidarité samedi 29 mars.

Suite à l’appel adopté à l’unanimité lors de l’assemblée du 7 mars 2014 par l’assemblée des Algérien(ne)s établies au Canada, membres du Comité Barakat Montréal, la marche que nous menons, aujourd’hui le 22 mars 2014 à Montréal a pour objectif de réitérer notre soutien indéfectible et notre solidarité aux initiatives du peuple algérien dans son mouvement pour recouvrer sa dignité et ses droits démocratiques et sociaux. Le mouvement d’émancipation irréversible du peuple Algérien, dans ses diverses formes démontre sa profonde aspiration à un lendemain meilleur et sa persévérance, fidèle à sa nature et son passé révolutionnaire, pour l’établissement d’institutions pérennes d’un état représentatif et moderne s’inspirant de la volonté populaire.

Dans toutes les régions du pays à l’instar de Ouargla, Msila, Annaba, Batna, Oum-El-Bouagui, Khenchela, Tebessa, Alger, Bédjaia, Médéa, Tamanrasset, Tizi-Ouzou; les journalistes, les enseignants, les étudiants, les lycéens, les chômeurs, le mouvement Barakat-Algérie… les algériennes et les algériens, disent non à l’injustice et à la hogra.

Des initiatives d’actions pour s’organiser et coordonner leur mouvement sont entreprises pour reprendre leur avenir en main. L’exigence majeure de ces actions demeure le départ sine qua none et immédiat du pouvoir en place, qui a confisqué leur souveraineté depuis plus de 50 ans.

Le peuple algérien est en train de crier son ras le bol d’un système sans projet de société, qui s’éternise aux commandes du pays par la corruption généralisée dans le seul dessein de s’accaparer la rente provenant des richesses pétrolières et minières (plus de dépenses injustifiées de 700 milliards de dollars en 15 ans de règne sans partage).

La répression plus que musclée, sous toute ses formes, demeure la seule réponse à tout ce qui s’oppose au dictat d’un régime autocratique. La marginalisation du peuple et la confiscation de sa souveraineté se confirme, encore une fois, par l’élection présidentielle du 17 avril 2014 qui s’avère d’orée et déjà biaisée et jouée d’avance, notamment depuis les pseudo-amendements de la constitution en 2008.

Notre déclaration de ce jour manifeste notre solidarité à l’Algérie qui bouge et aux algérien(ne)s épris de liberté, de justice et de souveraineté pour crier tout haut :

- Ni Boutef, ni DRS, ni supplétifs du pouvoir, pour la souveraineté au peuple.

- Barakat la répression

- Pour la liberté d’expression, de réunion et de manifestation

- Barakat la hogra et la corruption

- Pour la satisfaction immédiate des revendications de toutes les revendications démocratiques et sociales du peuple algérien.

- Pour une assemblée constituante représentative de tous les algériennes et les algériens qui consacrerait leurs droits fondamentaux démocratiques et sociaux.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Massinissa Umerri

"... Des initiatives d’actions pour s’organiser et coordonner leur mouvement sont entreprises pour reprendre leur avenir en main. L’exigence majeure de ces actions demeure le départ sine qua none et immédiat du pouvoir en place, qui a confisqué leur souveraineté depuis plus de 50 ans... "

C'est tout de meme insuportable. Qu'est-ce que ca veut dire "Le systeme degage" ?

C'est simple pour moi, les Algeriens sont paume's, eguare's. En accusant "le systeme", ils accuse "une recette, une facon de faire", et de temps en temps en temps un personnage ou une organisation du regime identifie'e par quelqu'un d'autre, qui semble "branche'" et donc savoir.

Mais, des que quelqu'un s'avance et propose une maniere de faire pour changer la recette et faire tomber les operateurs, on fait semblant de reflechir... Il/elle doit etre un agent. C'est de la paranoia ! On a meme accuse' Ferhat Mhenni de travailler, tantot pour la drs, tantot pour la mosad, etc. c'est fou.

J'ai essaye' dans le passe' de mettre en ligne des methodes d'organisation et de travaoil collegiales et populaires, et je me suis fait traiter de tous les noms... c'est fou a la fin !