Yacef Saâdi : vil un jour, vil toujours

Yacef Saâdi : vil un jour, vil toujours

Yacef Saadi vient de franchir le Rubicon en s'en prenant vilement à l'une des figures de la Révolution.

Yacef Saâdi n’accède pas à la force des idées. Il ne croît qu’à la force brute. Qu'il débite son flot de conneries, jamais il n’aura la capacité de connaître l’humanité des hommes. Petit souteneur, lie de l'humanité, il lui est impossible d’accéder à la grandeur d'âme d'un révolutionnaire. Vil un jour, vil pour toujours. Il ne faut pas s’étonner que ce baiseur de mains s’attaque aux morts.

Larbi Ben M'hidi l’un des pères fondateurs de l'Algérie ne saurait être souillé par cette lavette. Yacef Saâdi, pauvre frappe, qui s'est mise à table devant les paras n’aura jamais autre chose que l’indécence de la médisance. Mais, l’Histoire dira un jour qui a donné Larbi M'hidi aux paras (*). La même année, 1957, Larbi était étranglé par les paras et Ramdane par les fondateurs du pouvoir despotique qui soumet encore l’Algérie. L’Histoire nous dira si les deux évènements sont si éloignés l’un de l’autre ?

Mohand Bakir

(*) Dans son livre Services spéciaux, le général Aussaresses a écrit en page 194 : "Yacef Saadi parla spontanément, il révéla notamment l’adresse de Ali La Pointe qui se cachait dans une maison fortifiée de la Casbah. La popularité de Ali La Pointe agaçait Yacef". "Saadi était jaloux de la popularité de Ali La Pointe et l’aurait dénoncé sans même avoir été soumis à la question".

Plus d'articles de : Analyse

Commentaires (15) | Réagir ?

avatar
Arave Toussaint

pq il n'y a pas que lui qui a donner, boco d'autres ont donner ceux qui ont eté arretté et qui n'ont pas donner sont mort sur la table de torture (3o24 disparut de la bataille d'alger, quand on ne connais pas l'histoire quand on a pas vecu on ce tait, je ne defend pas yacef loin de là il ce mie a table comme touts les autres et qui ont touts dits (poser la question a drif zhorr , a djamila et a tant d'autres, celui qui a donner ben m'hidi et connu sur la scene mais je ne dirais pas son nom, ne n'etait pas un harkis il a juste parler sous la torture, ne pas parler sous la torture releve des convictions que seul dieu a choisi dans son sacrifice.

avatar
Khalida targui

il confirme que les vrais hommes sont morts ce salopard qui vit sur la cote d'azur come un pacha honte à lui s'il a un coeur

visualisation: 2 / 15