Pour une Algérie républicaine et démocratique !

Bouteflika fait consensus contre lui.
Bouteflika fait consensus contre lui.

Suite à l’annonce de la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika à sa propre succession et ce, pour un 4e mandat, nous, citoyennes et citoyens Algériens, nous constatons qu’Abdelaziz Bouteflika n’est pas en mesure de faire tout par lui-même.

Muet, malade et invisible, il n’est plus capable de présider, de rendre compte et de gérer notre Algérie !

Une humiliation de plus, un Système qui continue à signifier son mépris et son arrogance à son peuple,

un Système qui veut nous imposer un président après trois mandats successifs avec un bilan de «règne» plus que calamiteux qui n’a redressé en rien la situation économique et sociale du pays :

- Toujours plus de jeunes sans qualifications et sans emploi,

- Les déviances, les dépassements et les dénis de droit aggravés avec la multiplication des arrestations de militant-e-s,

- L'inégalité hommes/femmes devant la loi et droits des minorités bafoués ou non garantis,

- La corruption qui a atteint un niveau qu’aucun autre pays n’a connu au monde, les malversations,

la lutte contre la corruption volontairement stoppée et les criminels toujours dans une totale impunité,

- Les moyens publics nationaux : administrations, médias, finances, moyens matériels verrouillés ou détournés massivement au seul bénéfice de clan mafieux de Bouteflika

- Une Concorde Civile imposée : aministie et grâce des milliers de terroristes islamistes,

- Un système de santé à la dérive créant un génocide à ciel ouvert,

- La domestication et soumission des organisations de masse et l’interdiction de l’expression et de la promotion des forces politiques en désaccord avec le Système…

Jusqu’à quand ce Système va-t-il continuer à croire que nous pouvons tout subir et tout accepter ?

Jusqu’à quand va-t-on continuer à souiller la Mémoire de celles/ceux qui se sont sacrifié-e-s pour la liberté et la démocratie ?

Nous, citoyennes/citoyens Algériens de France et amis de l’Algérie, soutenons et faisons écho aux luttes démocratiques actuelles en Algérie, nous refusons un sort qui nous est imposé, nous refusons d'assister impuissants à cette prise d’otage de l’Algérie et de ses richesses, comme nous soutenons une alternative démocratique digne de ce nom en Algérie.

Nous souhaitons que ce procès que nous faisons à ce non-évènement qu’est le 4ème mandat soit un point d’ancrage à de multiples initiatives qui se prolongeraient dans le temps, pour rassembler et unir les citoyens Algériens qui veulent d'un véritable changement et, accéder à une Algérie de Droit où la souveraineté populaire serait inaliénable.

Nous soutenons tous les militants interpellés pour avoir manifesté leur refus de cette mascarade,

Nous encourageons et nous relayerons les actions futures en Algérie comme celles de soutien de part le monde !

Face à ces atteintes et la destruction organisée de tout un peuple et de tout un pays, nous clamons haut et fort :

- NON, à cette candidature frauduleuse d’Abdelaziz Bouteflika !

- NON, au 4ème mandat, NON au clan de la triche et de la fraude !

- NON, à cette oligarchie qui a pris en otage l’État et ses institutions et à confisquer toutes les libertés à son seul profit !

Nous disons :

- OUI, au boycott de ces élections présidentielles !

- OUI, à un rassemblement de toutes les forces démocratiques, OUI, pour une alternative et une transition démocratique

- OUI, pour l’élection d’une véritable assemblée constituante souveraine qui prendrait sa source dans la plateforme de la Soummam !

Pour cela, nous appelons à un rassemblement pacifique le :

Samedi 1 mars 2014 à 15 h

Face à l’Ambassade d’Algérie - 50, rue de Lisbonne, Paris 8ème

M. Monceau (traverser le parc)

Pour une Algérie libre, républicaine, démocratique et laïque. 

Gloire à tous nos martyrs !

Des citoyennes et citoyens algériens, 

Paris, 27 février 2014

Pratique : lien vers la page de l’événement

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Bachir ARIOUAT

En mettant la photo du chef de clan pour écrire votre article, vous salissez, les républiques et les pays auxquels cette expression s'y accordent et des véritables chefs d'état, qui travaillent pour leurs pays.

Le chef de clan ne peut pas figurer parmi les hommes qui se proclament être des hommes libres qui travail pour le bien de leur pays, c'est erreur grave, il serait plutôt du genre Poutine et des autres dictateurs des pays arabes de l'orient, en aucun cas, le mot république, liberté, honnêteté, président ne lui sied, à cet homme qui agit et il défend la corruption, les clans et les mafieux.

avatar
Guel Dring

"Suite à l’annonce de la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika à sa propre succession et ce, pour un 4e mandat, nous, citoyennes et citoyens Algériens, nous constatons qu’Abdelaziz Bouteflika n’est pas en mesure de faire tout par lui-même. "

Mais bien sûr qu'il ne peut pas faire tout par lui-même Et je dirais qu'il ne peut rien faire du tout même en parfaite santé ! La preuve ? L'AVC qui a été la cause de son évacuation au val de grâce.

Et la santé comme les biens de cette vie d'ici-bas sont une faveur de Dieu. Un AVC ça peut être un avertissement divin. Mais comme, il est sûrement mal conseillé, le voilà qui s'entête à occuper la chaise au lieu du fauteuil.

7/168 :168. Et Nous les avons répartis en communautés sur la terre. Il y a parmi eux des gens de bien, mais il y en a qui le sont moins. Nous les avons éprouvés par les biens et par des maux, peut-être reviendraient-ils (au droit chemin).

21/35. Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c'est a Nous vous serez ramenés.

Mr Hamrouche parle d'impasse politique lui qui avait claironné sa fameuse devise " ça passe ou ça casse ". Finalement c'est passé avec de la casse et le même cas de figure risque de se reproduire parce que le rapport de force n'est pas celui de la raison mais des interêts.

visualisation: 2 / 3