La Laddh Chlef apporte son soutien au rassemblement des gardes communaux

La Laddh Chlef apporte son soutien au rassemblement des gardes communaux

Environs une centaine de gardes communaux (entre 350 à 410 personnes) ont observé ce matin le 07/01/2014 un sit-in devant le siège de la wilaya de Chlef.

Les gardes communaux tiennent à rappeler que leurs revendications demeurent très réalistes, ils les ont transmises depuis plus deux années, elles sont connues et elles sont sensées. «Nous voulons être indexés sur les autres salaires de la fonction publique car, actuellement, nous sommes au bas de l’échelle. Le meilleur d’entre nous ne dépasse pas les 27.000 DA et la prime de panier n’est que de 100 DA, même pas de quoi prendre un café. D’ailleurs nous sommes comme une épouse avec deux maris : nous travaillons avec l’armée, c’est-à-dire H24, et nous dépendons de l’intérieur soit un travail réglementé à 8 h par jour, nous ne savons même pas à quel secteur nous appartenons» ont-ils tenu à préciser. Ils réclament aussi une prise en charge pour les veuves et les orphelins de leurs collègues tombés sous les balles des terroristes et qui «ne touchent qu’une rente de 18.000 DA, par trimestre». Ils demandent en outre que des primes spécifiques à leur corps leur soient versées, comme tous les autres corps armés et de sécurité, d’après Les gardes communaux dise « nous n’arrêterons notre mouvement que lorsque toutes nos revendications serons prises en charge»

Parmi certaines les revendications : salaire, retraite, dignité et considération et la prise en charge des veuves et des orphelins.

La Laddh Chlef soutient ce mouvement des gardes communaux et rappelle encore que cette situation constitue une véritable bombe à retardement, portant en elle de grands risques de déstabilisation du notre pays si le gouvernement ne trouve pas une solution adéquate pour ce problème. Nous avons déjà constaté des signes de troubles sociaux liés au malaise économique dans cette l’année. Régler cette question est un défi économique connu de longue date mais ceci est de plus en plus urgent.

La LADDH Chlef

Le président, Houari Kaddour

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?