Chakib Khelil : l’arbre qui cache la forêt ?

Soufiane Djilali
Soufiane Djilali

Jil Jadid nous a envoyé un communiqué au sujet du mandat international contre Chakib Khelil

La justice algérienne vient enfin de réagir face à l’ampleur désastreuse des affaires de corruption. Si elle doit être saluée pour sa décision de lancer un mandat d’arrêt contre l’ancien ministre ainsi que ses proches, il reste qu’elle lui a donné, à lui et à ses acolytes, tout le temps pour lui permettre de transférer tranquillement ses derniers avoirs mal acquis vers l’étranger et de se mettre à l’abri des effets des poursuites judiciaires.

Par contre, la justice algérienne devra expliquer aux Algériens, comment M. Chakib Khelil a pu agir ainsi contre les intérêts nationaux pendant si longtemps et avec l’assurance de l’impunité. Les Algériens ont le droit de savoir qui le protégeait ?

D’autres affaires de corruption et de prédation sont par ailleurs toujours en suspend dans les tribunaux car touchant d’anciens ou actuels hauts responsables dans le gouvernement. Ces dossiers devraient être réactualisés pour conforter l’action judiciaire en cours.

Aucun avenir n’est possible pour l’Algérie sans une moralisation effective de la vie publique. Celle-ci passe par des changements profonds touchant tant à la gouvernance qu’aux hommes qui ont participé à la gestion du pays.

Alger, le 13.08.2013

Le Président de Jil Jadid

Soufiane Djilali

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

djilsof est un tamtamiste. il fait le rabatteur pour les élections. Il joue à l'opposant de temps en temps. Il critique le système quelques fois. djilsof joue bien son rôle qui consiste a aidé au maintien du système boutéfien. Le système boutéfien c’est, pas d'état, pas d'institutions, pas de citoyens. Et djilsof qui est gérant d’une eurl politique agrée par butef joue son petit second rôle comme il se doit. Il ne parle plus de benbit. Et enfin djilsof dit quoi ? djilsof sait il qui protégeait chakibou pendant si longtemps ? Si oui il n’a qu’à le dire c’est son rôle de (politique). chakibou doit bénéficié de la même protection que tous les politicards algériens chef de partis bidon. Il y a surement d’autres affaires de corru, ça tout algérien le sait, du berger de tam au médecin d’Alger. Evidement qu’il n’y a aucun avenir sans ce qu’il faut pour cela, et ça aussi tout un chacun le sait. Alors finalement quand un chef politique parle pour ne rien dire, ça sert à quoi ? Si ce n’est qu’à remplir le vide. Les pourritiques algériens n’ont pas encore compris, que les algériens usent de la politique de pourrissement envers les dirigeants algériens, cette même politique qu’eux les dirigeants pratiquent depuis 50 ans.

avatar
khelaf hellal

Ce qui est valable pour le FLN post-indépendance est aussi valable pour son alter-égo le RND, c'est du pareil au même, ils logent tous les deux à la même enseigne avec des sigles différents. Ce sont les deux béquilles du système et tout ce qui lui permet de tenir accroché comme un estropié.

visualisation: 2 / 6