Henri Alleg, l’Algérien

Henri Alleg, l'Algérien
Henri Alleg, l'Algérien

Nous sommes certainement très nombreux des deux côtés de la Méditerranée à regretter la mort d'Henri Alleg, ce militant de la guerre de libération nationale algérienne, cet anticolonialiste, ce communiste qui était tantôt au P.C.A, au PAGS tantôt au PCF.

Nous, les jeunes de la génération de l’après guerre d’indépendance nous pensions que tous ceux qui avaient combattu le colonialisme avaient d’office un statut particulier, une sorte de supranationalité. Ce qui est faux évidemment comme il est faux de qualifier un militant de la guerre de libération de pro-Algérien ou d’ami de l’Algérie, comme osent le faire Le journal Le Matindz , la radio de la chaine III…

Pourquoi qualifier un Algérien de pro ou d’ami ? Nous savons tous que n’importe qui peut avoir plus d’une nationalité, ils sont des millions à avoir au moins la bi-nationalits. Nous savons tous qu’Henri Alleg était un combattant de la guerre de libération, qu’il était un militant, un journaliste, un responsable d’un quotidien algérien des plus prestigieux. Pourquoi ne vient-il pas à l’idée de ces intellectuels qu’avec tout ça et avec ses années d’Algérie, il puisse être algérien aussi et qu’il ne peut être ni pro ni ami. Le mensonge dans ce cas est pour nier, la laïcité qui a accompagné la guerre de libération nationale. Nous savons que les combattants les "moudjahidines" étaient de différentes origines. Nier la nationalité algérienne de Henri Alleg c’est aussi perpétuer le mensonge qui a fait le lit du nationalisme religieux et de l’islam politique.

Suite à l’information de la mort d’Henri Alleg, je me console en me disant qu'il nous reste ses écrits qui nous accompagneront pour donner de la force à nos propos face aux détracteurs dont entre autres un de ses constats écrit à la page 404 dans son livre Mémoire algérienne, éditions.Stock. "Mais ceux qui gouvernaient continueraient à refuser d'admettre comme ils l'avaient fait durant un siècle et demi pour l'esclavage que le système colonial qui nourrissaient le mal était lui même un crime contre l'humanité et qu'il fallait le condamner pour tel". Adieu grand frère.

Saâdeddine Kouidri

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
Simply

C'est avec une grande tristesse que j'ai reçu cette très mauvaise nouvelle et cela me fait de la peine

d'apprendre la disparition des personnes dignes, profondemment humaines, honorables et intègres

comme vous.

Mes sincères condoléances a la famille et aux proches, de Monsieur ALLEG.

Reposez en paix, Monsieur ALEG.

Vous resterez éternellement dans notre mémoire.

avatar
tiddet

Ce n’est pas à vous de l’identifier. Henri Alleg est un homme de principe (yesaa nif), il a combattu le colonialisme mais à sa manière et il est parmi les rares de ceux qui en respectaient les recommandations de la plate-forme issue du congrès de la Soummam « PAS DE DOUBLE NATIONALITE ».

Vive l’Algérie de ABANE.

visualisation: 2 / 5