Les archives de l’assassinat de Maurice Audin transmises à la veuve du militant

Maurice Audin torturé à mort par les paras.
Maurice Audin torturé à mort par les paras.

La veuve de Maurice Audin, le mathématicien communiste disparu à Alger en 1957 après avoir été arrêté par des militaires français, a reçu des archives concernant son mari des mains du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

La veuve de Maurice Audin, le mathématicien communiste disparu à Alger le 11 juin 1957 après avoir été arrêté par des militaires français, a dit vendredi à l'AFP qu'elle avait reçu des mains du ministre de la Défense Jean-Yves le Drian un dossier d'archives sur son mari. Josette Audin a rencontré à 15h le ministre de la Défense. "Je ne pense pas qu'il y ait des choses extraordinairement nouvelles dans ce dossier mais je vais le faire examiner par des historiens", a-t-elle précisé.

Interrogé par l'AFP, le cabinet du ministre de la Défense a annoncé que M. Le Drian "dans le même souci de transparence avait signé un arrêté de dérogation générale qui rend l'ensemble des documents remis librement communicables à ce jour". "Je souhaite que la vérité soit faite, que l'on puisse trouver des réponses dans ces archives et que les circonstances de la mort de mon mari soient reconnues et condamnées", avait déclaré jeudi Josette Audin.

Mme Audin avait adressé a l'été 2012 un courrier au président de la République demandant que "les historiens puissent avoir accès à toutes les archives de toutes les personnalités civiles et militaires françaises en charge du +maintien de l'ordre+ en Algérie". Nicolais Sarkozy, l'ancien président, n'avait jamais répondu à l'adresse de la veuve du militant nationaliste assassiné par ses géoliers français. François Hollande s'est engagé, à l'occasion de sa venue à Alger en décembre, à lui faire remettre tous les documents relatifs à la disparition de son mari.

Il reste à savoir quelles seront les révélations de ces documents jamais déclassifiés jusqu'à présent ? Répondront-ils aux questions de la veuve mais surtout plus largement sur les terribles exactions commises par l'armée française pendant l'année 1957 à Alger ? Maurice audin a été arrêté le 11 juin 1957 par les parachutistes, conduit dans un des centres de tortures à El Biar, il ne reparaitra plus jamais. Henri Alleg a été le dernier militant à l'avoir croisé entre deux séances de tortures. Malheureusement, l'affaire Audin en cache une autres, car il existe des milliers de cas de nationalistes algériens torturés par l'armée français et disparus à jamais sans que personne ne se penche sur leur destin.

Maurice Audin contrairement à ces hommes et femmes disparus a heureusement bénéficié très tôt d'un comité de soutien composé de brillants intellectuels, comme Pierre-Vidal Naquet, Henri Alleg, sa veuve Josette Audin qui n'a jamais cessé de chercher la vérité.

R.N./AFP

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
luganys arsa

Faudrait d'abord balayer à sa porte et sortir les dossier de "Melouza" "Ferhat Abbess" Mohamed Khemista" "Medeghri" "Colonel Chabbou" "Kasdi merbah" et j'en passe et des meilleurs...

avatar
ali Foughali

j'aurai aimé vous écrire une lettre Mr Maurice Audin même post mortem pour vous dire dans quel état de déliquescence est arrivé le pays pour lequel vous avez donné votre vie avec vos compagnons algériens. La déception est d'autant plus grande que le pouvoir actuel représente la dictature la plus féroce du monde et que toutes les richesses de notre beau pays sont dilapidées au profit d'un groupe de voyous qui était caché de l'autre coté des frontières durant la guerre de libération. L'Algérie vit le plus grand calvaire de son histoire. Nous héritons depuis près de quinze ans d'un président, autoproclamé, de plus en plus grabataire et qui laisse le pays rongé par une corruption sans égale. Le pays très riche connait de plus en plus de pauvreté et de précarité. L'Algérie des Hommes Libres a perdu tous ses repères. S'il vous plait si vous voyez dans votre coin de paradis Larbi ben Mhidi, si L'Houes, Amirouche, Krim Belkacem, Abane Ramdane faites leur part de notre chagrin. Boudiaf a certainement fait part du malheur qui frappe notre beau pays. Dites leur également que nous sommes passé de la bataille d'Alger au Bétail d'Alger. Reposez en paix.

visualisation: 2 / 4